Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Allier : nouvel épisode judiciaire pour les thermes de Néris-les-Bains

mardi 26 juin 2018 à 18:15 Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne

Ce mercredi, le tribunal de Montluçon examine trente-six dossiers de curistes qui demandent réparation après la fermeture de l'établissement en 2013. Un premier jugement en 2017 avait donné raison à un vingtaine de plaignants. Au final la facture pourrait être salée pour les thermes.

Les thermes de Néris-les-bains
Les thermes de Néris-les-bains © Radio France - Juliette Micheneau

Montluçon, France

C'est donc un nouvel épisode judiciaire pour les thermes de Néris-les-bains qui se joue ce mercredi au tribunal d'instance de Montluçon. Trente-six curistes demandent réparation après l'annulation de leur cure suite à la découverte de cyanobactéries dans les eaux et la fermeture du complexe par la préfecture en juillet 2013.
Certains de ces curistes avaient dû annuler au dernier moment leur séjour, d'autres faire leur valise et quitter précipitemment les termes, sans le moindre remboursement ou geste financier de la part de l'établissement thermal. 

Un premier jugement donne raison aux plaignants

En 2017, un premier jugement avait donné raison à vingt-six curistes octroyant environ 1600 euros pour chaque plaignant. La société d'économie mixte d'exploitation du thermalisme et du tourisme de Néris-les-Bains avait été jugée « responsable du préjudice physique et moral ». 

Selon l'Unatherm, l'union nationale de défense des assurés sociaux et du thermalisme médicalisé, il y aurait au total plus de 300 dossiers de plaignants. Selon sa présidente, l'établissement n'aurait pas effectué l'ensemble des travaux permettant de se prémunir contre une nouvelle apparition de bactéries. Mais depuis 2013, les thermes de Néris-les-bains n'ont jamais été sanctionnés d'une quelconque nouvelle fermeture administrative.