Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Neuf maires de Seine-Saint-Denis déposent un référé pour la réouverture des bars et restaurants

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Neuf élus du Grand Paris-Grand Est ont décidé d'attaquer en justice le décret sur la fermeture des bars et des restaurants. Ils estiment qu'un établissement sur deux pourrait fermer en raison des restrictions.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Après avoir attaqué, début novembre, le décret sur les commerces non-essentiels, plusieurs maires de Seine-Saint-Denis déposent cette fois-ci un référé en justice pour demander la réouverture "immédiate" des restaurants et débits de boisson et attaquent le décret du 27 novembre concernant leur fermeture. 

Sur les quatorze communes du Grand Paris-Grand Est, neuf ont décidé de cette action commune. Il s'agit de Gagny, Courbon, Gournay-sur-Marne, Montfermeil, Villemomble, Rosny-sous-Bois, Neuilly-Plaisance, Neuilly-sur-Marne et Noisy-le-Grand.

Aucune étude scientifique n’indique que ce sont des lieux de contamination

"Nous ne pouvons pas admettre cette situation, quand dans le même temps, les restaurants d’entreprises restent ouverts. Une incohérence administrative de plus, aux lourdes conséquences. D’ailleurs, aucune étude scientifique n’indique que ce sont des lieux de contamination. Chaque jour qui passe constitue une perte irrécupérable de recettes pour tous les établissements concernés. Chaque jour qui passe en rapproche un nombre de plus en plus important de la faillite", écrivent-ils dans un communiqué.

Les élus estiment qu'un restaurant sur deux "pourrait définitivement fermer en raison des mesures imposées". Lors de son allocution du 24 novembre, Emmanuel Macron a expliqué que les restaurants pourraient rouvrir le 20 janvier, si le nombre de contaminations au coronavirus ne dépasse pas les 5.000 par jour, et qu'il y a entre 2.500 et 3.000 patients du Covid-19 dans les services de réanimation. En revanche, aucune date n'a été fixée pour les bars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess