Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Neuf mois de prison pour avoir frappé un gendarme à Saint-Calais

lundi 7 janvier 2019 à 18:39 Par Boris Hallier, France Bleu Maine

Le tribunal du Mans a condamné un homme de 42 ans qui avait frappé et menacé de mort des gendarmes à Saint-Calais, dans la Sarthe, ce samedi. Cet habitant de la commune s'était emporté après le refus de la gérante d'une supérette de lui vendre de l'alcool.

Le tribunal du Mans a condamné l'agresseur de gendarmes à neuf mois de prison ferme.
Le tribunal du Mans a condamné l'agresseur de gendarmes à neuf mois de prison ferme. © Maxppp - Olivier Blin

Le Mans, France

La scène se déroule samedi à Saint-Calais dans la Sarthe. Selon la commerçante, l'homme était déjà trop ivre pour qu'elle lui vende de l'alcool. Face au refus, le quadragénaire s'énerve et commence à insulter les gérants du Cocci Market et un client qui tente de s'interposer. Puis il sort un couteau avant de quitter les lieux et de rejoindre un bar voisin.   

C'est là que les gendarmes le retrouvent quelques minutes plus tard pour l'arrêter. Mais le quadragénaire ne se laisse pas faire. Il assène un coup de tête à l'un des militaires, insulte copieusement et menace de mort ses collègues.  "Une scène choquante qui se banalise", selon l'avocate des gendarmes. Le prévenu, lui, évoque ses problèmes d'alcool et assure ne pas se souvenir d'une partie des événements.   

En plus de la peine de neuf mois de prison ferme, le tribunal l'a condamné à 350 euros de dommages-intérêts pour chacun des deux gendarmes agressés.