Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Neuf passeurs présumés de migrants interpellés dans la Vienne

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

La police de la Vienne confirme, ce samedi, avoir participé au coup de filet dans des réseaux de passeurs. L'opération a été menée par la Police aux frontières (PAF), en début de semaine. 23 personnes ont été interpellées, en France et aux Pays-Bas, dont neuf dans la Vienne.

Dans cette opération, dix policiers de le Vienne sont venus en soutien des agents de la Police aux frontières (PAF)
Dans cette opération, dix policiers de le Vienne sont venus en soutien des agents de la Police aux frontières (PAF) - Police Nationale

La police de la Vienne confirme un coup de filet dans des réseaux de passeurs, ce mardi. Vingt-trois personnes ont été interpellées, en France et aux Pays-Bas, dont neuf dans la Vienne. Elles sont soupçonnés d'avoir fait passer 10.000 migrants vers le Royaume-Uni. Dix policiers du département ont participé à cette opération, en soutien aux enquêteurs de la Police aux frontières (PAF)

Le réseau était sous surveillance depuis plus d'un an, et le procédé était toujours le même, explique la police de la Vienne. "Des groupes de migrants étaient pris en charge par des passeurs qui repéraient les poids-lourds à destination de l'Angleterre. Ils profitaient du sommeil des chauffeurs pour introduire les migrants à l'intérieur des remorques."

"Parmi les neuf passeurs interpellées dans la Vienne, trois personnes ont été conduites, ce jeudi, devant un magistrat de Rennes instruisant cette affaire", précise la police du département.

Jusqu'à 7.000 euros pour rejoindre le Royaume-Uni

Le réseau agissait entre Poitiers et Châtellerault, aux abords de l'autoroute A10. Il s'agissait de migrants d'origine irakienne et iranienne, pour la plupart. Selon Europol, chaque migrant payait jusqu'à 7.000 euros pour rejoindre le Royaume-Uni.

D'après les informations recueillies par France Bleu Poitou, ce marché très lucratif est dominé, depuis plusieurs années, par des bandes rivales capables de s'affronter avec des armes à feu. Une fusillade avait, par exemple, éclaté sur l'aire de Poitiers - Chincé, en juin 2017.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu