Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Neuf personnes en garde à vue après des heurts au péage de La Ciotat

vendredi 30 novembre 2018 à 10:51 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence

Neuf personnes ont été placées en garde à vue vendredi après de heurts dans la nuit de jeudi à vendredi en marge d'un rassemblement des "gilets jaunes" à un péage de La Ciotat (Bouches-du-Rhône).

Le péage de la Ciotat saccagé samedi soir
Le péage de la Ciotat saccagé samedi soir © Radio France - Julie Pacaud

La Ciotat, France

Sept majeurs âgés de 20 à 30 ans et deux mineurs ont été interpellés pour avoir participé à un rassemblement d'environ "180 casseurs" casqués et encagoulés, entre 22h jeudi et 3h vendredi.  Ils habitent dans les environs. Des pneus ont été enflammés, du matériel urbain dégradé et des projectiles lancés sur les 80 fonctionnaires de police déployés, selon une source policière jointe par l'Agence France Presse.

Déjà des heurts la semaine dernière

Un policier a été blessé à une jambe. Les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes et des grenades de désencerclement.  Samedi dernier, des heurts avaient déjà éclaté à cet endroit, et la barrière de péage avait été saccagée. Onze personnes avaient été interpellées, dont huit ont comparu lundi et ont été placées en détention provisoire en attendant leur procès pour "dégradations volontaires" ou "rébellion", le 20 décembre.  

Vendredi matin, Vinci Autoroutes faisait toujours état d'une "présence de manifestants" au niveau de cette gare de péage sur l'A50. Des gilets jaunes tenaient également un barrage filtrant au péage de la Barque sur l'A8.