Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Neuf personnes poursuivies après les affrontements aux abords des lycées de Pau

mercredi 5 décembre 2018 à 14:23 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn et France Bleu

Lors des affrontements entre jeunes et policiers ce mardi matin, les forces de l'ordres ont interpellé 11 personnes. Neuf ont été placées en garde a vue, et huit vont être jugées. Parmi elles il y a six mineurs.

Sur les 11 jeunes interpellés ce mardi, 9 sont poursuivis
Sur les 11 jeunes interpellés ce mardi, 9 sont poursuivis © Radio France - Mathias Kern

Pau, France

Les lycéens étaient dans la rue ce mardi à Pau et comme la veille, des affrontements se sont produits avec les forces de l'ordre. Une nouvelle fois, cela s'est joué dans le secteur du lycée Saint-John Perse toute la matinée. Des heurts qui se sont soldés par onze interpellations. Neuf personnes ont été placées en garde à vue, dont six mineurs. Les mineurs seront déférés devant un juge pour enfants pour être mis en examen. Deux majeurs seront jugés en comparution immédiate ce jeudi. Des jeunes qui ont profité du désordre ambiant.

Une poubelle brûlée devant le lycée Baradat à Pau - Radio France
Une poubelle brûlée devant le lycée Baradat à Pau © Radio France - Mathias Kern

Plus suiveurs que meneurs

Le parquet reconnait que ces neuf là ne sont pas les meneurs des violences et dégradations de mardi. Ils ont plus le profil de suiveurs que de leaders. Ils sont tous scolarisés dans divers établissements de Pau. Aucun n'est connu des services de police. Ils ont participé aux dégradations : de la casse ou des incendies de poubelles, ont été vus en train de jeter des pierres sur la police ou alors en train de faire des doigts d'honneur et proférer des insultes. Certains ont été pris avec des pierres sur eux, ou de quoi allumer un feu. Ce sont des jeunes majeurs ou des vieux mineurs. Sauf cet homme de 37 ans, qui a expliqué qu'il passait par là, qu'il se rendait à sa formation et qui s'est joint aux jeunes. C'est l'un des deux majeurs qui seront jugés en comparution immédiate jeudi. 

La police a donc interpellé les moins organisés. Pour les autres, le parquet assure que l'enquête se poursuit avec notamment l'exploitation de la vidéosurveillance et des nombreuses images qui circulent sur les réseaux sociaux.

Lundi, ce sont six lycéens qui avaient été placés en garde à vue. Quatre ont été mis en examen pour violences et dégradations.