Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Neuvic : il tire dans une porte et vole les vêtements de sa femme par jalousie

lundi 3 septembre 2018 à 18:39 Par Willy Moreau, France Bleu Périgord

Un homme de 47 ans vient d'être condamné à six mois de prison ferme par le tribunal de Périgueux. En une nuit, il a fait trois allers-retours pour notamment menacer de mort sa femme et son nouveau compagnon.

Le mari jaloux a agressé toute la nuit sa femme et son nouveau compagnon.
Le mari jaloux a agressé toute la nuit sa femme et son nouveau compagnon. © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Neuvic, France

La femme et son mari sont en instance de divorce. Elle, refait sa vie avec un nouvel homme à Neuvic. Dans la nuit du 31 août au 1er septembre, le nouveau couple a vécu un enfer. L'ex, qui leur fait vivre un cauchemar paye sa jalousie par six mois ferme pour violences avec arme, dégradation, menaces de mort, refus d'obtempérer et vol avec effraction

Trois allers-retours en une nuit

L'homme habite dans la campagne périgourdine, à 25 kilomètres de Neuvic. À trois reprises, il parcourt cette distance pour s'en prendre aux récents tourtereaux. 

Le premier coup de sang monte vers 18h30. Arrivé près du domicile du nouveau concubin, l'homme percute volontairement l'une des voitures stationnées. Il repart chez lui, non rasséréné par le bruit de la casse. Il menace de mort par textos celle qui est toujours officiellement son épouse. 

Celle-ci ne s'imagine pas à ce moment-là le voir resurgir vers 21h30, cette fois carabine à la main. L'ex tire à deux reprises dans la porte du domicile, brisant au passage une vitre. 

Le couple se rue vers le téléphone et appelle les gendarmes. Lorsqu'ils arrivent sur place, le colérique n'assume pas et prend la fuite. Les deux victimes, un peu sous le choc, sont sommées par les forces de l'ordre de quitter l'habitation par sécurité. 

Le logement vide reçoit malgré tout une troisième et dernière visite. L'agresseur, toujours pas rassasié de ses coups de sang, entre vers 5h00 du matin par effraction et vole quelques vêtements de son ex femme

Les faits sont trop graves pour le parquet qui requiert 18 mois de prison dont 12 de sursis avec mise à l'épreuve pendant trois ans. C'est la peine qui lui est finalement appliquée, exceptée la mise à l'épreuve réduite à deux ans. 

Il vivra désormais ses insomnies sanguines à la prison de Périgueux.