Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le président des ultras niçois en garde à vue pour un tifo à l'Allianz Riviera

-
Par , France Bleu Azur
Nice, France

Les supporters niçois de la Populaire Sud sont en colère : leur président Frédéric Braquet a été interpellé ce mercredi à cause du tifo "BSN" déployé dimanche dans le stade. La police a aussi perquisitionné la boutique des ultras, à la recherche d'objets à l'effigie de la ligue interdite.

Le tifo déployé dimanche à l'Allianz Riviera, lors du derby Nice-Marseille
Le tifo déployé dimanche à l'Allianz Riviera, lors du derby Nice-Marseille © Radio France - Lauriane Delanoë

Ultras remontés, les membres de la Populaire Sud ! Le président de ce club de supporters de l'OGCN a été arrêté mercredi matin à son restaurant à Nice. Frédéric Braquet a passé la journée en garde à vue pour "reconstitution d'une ligue dissoute"

En cause : le tifo "BSN" déployé dimanche à l'Allianz Riviera, lors du derby de l'OGC Nice contre l'Olympique de Marseille. Un tifo en principe interdit depuis la dissolution en 2014 du groupe de supporters Brigade Sud de Nice (BSN) pour actes répétés de violence. 

Les enquêteurs de la sûreté départementale de Nice ont également mené mercredi après-midi des perquisitions à la boutique de la Populaire Sud, l'association de supporters héritée de la BSN, fondée pour permettre un dialogue avec les autorités. Ils cherchaient des objets à l'effigie de la BSN.

Ils n'ont rien trouvé !" (Biba, le capo de la Populaire Sud)

Un président interdit de stade

Les ultras se sont rassemblés mercredi en début de soirée devant cette boutique de la rue Arson. Ils l'ont fermée, avant de se rassembler devant la caserne Auvare. La vingtaine de supporters réclame la libération du président. Leur chef a été relâché dans la soirée.

Selon eux, le tifo était "spontané". Ils assurent que Frédéric Braquet n'y est pour rien. 

Le restaurateur est lui-même interdit de stade. Une mesure prise par la préfecture des Alpes-Maritimes après des violences en août, en marge du match amical Nice-Naples.

Rideau baissé pour la boutique de la Populaire Sud, après les perquisitions.
Rideau baissé pour la boutique de la Populaire Sud, après les perquisitions. © Radio France - Lauriane Delanoë
Choix de la station

À venir dansDanssecondess