Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Un restaurant ouvert à Nice malgré l'interdiction sert une centaine de clients, son patron en garde à vue

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Azur, France Bleu

Le gérant du restaurant "Le Poppies", en plein centre-ville de Nice, a ouvert ce mercredi midi malgré l'interdiction. Une centaine de clients ont été servis. Le restaurateur a été placé en garde à vue ce mercredi soir pour "emploi d'une personne sans papier".

Le restaurant "Le Poppies" de Nice était ouvert ce mercredi midi.
Le restaurant "Le Poppies" de Nice était ouvert ce mercredi midi. © Radio France - Alexandre Mottot

Et si les restaurateurs entraient en "désobéissance civile" face aux mesures sanitaires qui les touchent désormais depuis plusieurs mois ? Ce mercredi midi en tout cas, un restaurateur niçois a décidé de franchir le pas. Christophe Wilson, gérant du restaurant "Le Poppies", situé en plein centre-ville de Nice, a ouvert ses portes aux clients. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Entre midi et deux, ce mercredi 27 janvier, une soixantaine de personnes a été servie, et une soixantaine d'autres est venue en soutien. Parmi les clients, beaucoup d'habitués venus apporter leur soutien au chef, Christophe Wilson, une figure du quartier où se trouve son restaurant. En plus de payer l'addition, beaucoup de clients ont déposé de l'argent dans des cagnottes pour soutenir l'établissement.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Je souhaite simplement qu'on reprenne le cours de notre vie", a déclaré à France Bleu Azur le gérant du restaurant. "Cela fait des mois que nos clients nous demandent de rouvrir. Je fais ça pour mes employés, pour ma famille, pour mes enfants et pour toute la jeunesse."

"J'assume les conséquences." Christophe Wilson

Le restaurateur assure qu'il "assume les conséquences. Je revendique le droit de travailler. Je n'ai rien à me reprocher, je n'ai pas à avoir peur", a terminé le restaurateur. 

Le restaurateur placé en garde à vue

Ce mercredi soir, France Bleu Azur a appris la mise en garde à vue de Christophe Wilson, pas pour avoir ouvert son établissement, mais pour "emploi d'une personne sans-papier". Son cuisinier, un étranger en situation irrégulière, a été de son côté placé en rétention, précise la préfecture des Alpes-Maritimes. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

De leurs côtés, "les personnes identifiées qui ont pris part à ce rassemblement interdit ont été où seront toutes verbalisées. Respect des règles par tous, pour la santé de tous", annonce la préfecture.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Sortie de Garde à vue le lendemain, Christophe Wilson va être convoqué devant un délégué du procureur pour un rappel à la loi concernant l’emploi de Moussa Ndieng son commis de cuisine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess