Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Nièvre : un surveillant se suicide à la prison de Nevers

Par

L'homme de 49 ans a retourné son arme de service contre lui, après s'être retranché dans l'armurerie de la maison d'arrêt.

La maison d'arrêt de Nevers (image d'illustration) La maison d'arrêt de Nevers (image d'illustration)
La maison d'arrêt de Nevers (image d'illustration) © Maxppp - Pierre DESTRADE

Le drame s'est joué vendredi soir, derrière les murs de la maison d'arrêt de Nevers, dans la Nièvre voisine. Un surveillant pénitentiaire s'est suicidé dans l'armurerie de l'établissement avec une arme de service. Selon l'AFP, cet homme de 49 ans s'est rendu à la prison vendredi soir et s'est retranché dans ce local blindé avant de commettre son geste. Lorsque le personnel, en présence du chef d'établissement, a ouvert la porte, le surveillant avait retourné son arme contre lui. 

Publicité
Logo France Bleu

Son geste est pour l'heure inexpliqué

Une enquête est confiée au commissariat de police de Nevers, a indiqué le parquet local. "A ce stade, aucun écrit ou message du défunt pour annoncer ou expliquer son geste n'a été retrouvé", a-t-il précisé. L'AFP précise que la victime était en arrêt de travail, mais pour motifs physiques et non psychologiques. L'Administration pénitentiaire parle d'un agent "expérimenté et très apprécié de tous", et indique qu'elle "s'associe à la douleur de la famille et de ses collègues de la maison d'arrêt". Une minute de silence en hommage à cet agent a été observée samedi matin à la prise de service de ses collègues.

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu