Faits divers – Justice

L'agresseur s'est acharné sur sa victime devant un bar à chicha de Nîmes

Par Hervé Sallafranque, France Bleu Gard Lozère et France Bleu mardi 9 août 2016 à 10:17 Mis à jour le mardi 9 août 2016 à 18:10

Les policiers ont été alertés par la mère de l'agresseur présumé
Les policiers ont été alertés par la mère de l'agresseur présumé © Maxppp - xxx

Un homme est entre la vie et la mort aux urgences de l'hôpital Carrémeau de Nîmes. Il a été sauvagement agressé devant un bar à chicha dans la nuit de ce lundi à ce mardi. Un adolescent de 18 ans est en garde à vue.

La garde à vue va être  prolongée ce mardi soir pour le principal suspect. Le jeune homme de 18 ans, se mure dans  le silence depuis son interpellation. Et lorsqu'il s'exprime un peu, ses propos sont incohérents. Un psychologue a été dépêché sur place pour tenter d'établir le dialogue.

L'incompréhension demeure. L'agresseur s'est acharné sur sa victime. Il l'a frappé à mains nues puis avec une crosse de Katana, un sabre japonais qui servait de décoration dans le bar.

Tentative de meurtre

il est 3 h 30 du matin lorsque le commissariat de Nîmes reçoit l'appel d'une dame qui les alerte sur une tentative de meurtre sur la rocade en direction d'Avignon.

Lorsque les policiers arrivent sur place, précisément au 318 route d'Avignon, ils découvrent l'horreur. Un homme est étendu sur le sol. Il respire à peine. Il a été sauvagement agressé quelques minutes auparavant par un jeune homme de 18 ans. La bagarre s'est déroulée devant un bar à chicha.

L'homme qui a subi cette attaque particulièrement violente ne porte pas de papiers sur lui. Dans un premier temps, les policiers pensent que la victime eu les yeux arrachés, tant son visage est tuméfié. Finalement ce n'est pas le cas, mais il est tellement défiguré que les policiers n'arrivent pas à l'identifier. Ils ne parviennent même pas à déterminer son âge. Il a été transporté vers les urgences de l'hôpital Carrémeau de Nîmes, dans un état critique.

L'agresseur en garde à vue

Trois personnes ont été interpellées. L'agresseur présumé a été placé en garde à vue. Il était dans un état de très grande nervosité lorsque les policiers l'ont arrêté. Il serait originaire d'Alès et c'est sa propre mère qui a alerté les secours..

Ce bar à chicha, situé à proximité du quartier sensible du chemin bas d'Avignon, n'est pas spécialement réputé comme un lieu à problèmes. On se souvient tout de même qu'il y a cinq ans, en juillet 2011, l'établissement avait été visé par deux tentatives d'incendies suspectes en 15 jours.