International DOSSIER : Radicalisation dans le Gard

Nîmes est un "petit vivier de djihadistes" selon le journaliste David Thomson

Par Arnaud d'Arcy et Hugo Charpentier, France Bleu Gard Lozère lundi 18 janvier 2016 à 9:17 Mis à jour le mardi 22 mars 2016 à 9:32

David Thomson.
David Thomson. © Maxppp -

Selon David Thomson, spécialiste des réseaux djihadistes, une cinquantaine de Nîmois sont partis rejoindre l'État islamique.

David Thomson est venu à Nîmes à l'invitation du Club de la presse du Gard. L'ancien correspondant de France 24 et de RFI, spécialiste des jeunes Français partis faire le djihad, a publié en 2014 "Les Français djihadistes" aux éditions Les Arènes : une enquête sur ces enfants de la République qui ont basculé dans le combat djihadiste. Une version enrichie par les récits de combattants rentrés au pays paraîtra prochainement.

Dans la région, la ville de Lunel dans l'Hérault, à la frontière du Gard, est connue pour être une place forte du djihadisme français. Toutefois, rappelle David Thomson, Nîmes compte le plus gros "contingent de candidats au départ".

David Thomson, journaliste spécialiste du djihadisme

Selon David Thomson, en cinq ans, une cinquantaine de Nîmois sont partis rejoindre l'État Islamique.

David Thomson, journaliste spécialiste du djihadisme français