Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Niort : condamné deux fois en cinq jours pour des vols à la roulotte

mardi 5 décembre 2017 à 15:22 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou

Un SDF de 18 ans a été condamné à six mois de prison ferme, ce mardi, par le tribunal correctionnel de Niort. Il comparaissait dans plusieurs dossiers pour des vols à la roulotte avec au total plus de 50 victimes. Sa 2e condamnation en cinq jours.

Deuxième passage devant le tribunal correctionnel de Niort en cinq jours pour le prévenu
Deuxième passage devant le tribunal correctionnel de Niort en cinq jours pour le prévenu © Radio France - Noémie Guillotin

Niort, France

Le jeune SDF tout juste majeur était passé en comparution immédiate vendredi dernier devant le tribunal correctionnel de Niort. Sa convocation devant la justice, ce mardi matin, ne l'avait pas empêché de recommencer les vols à la roulotte. Condamné à six mois de prison ferme vendredi, il écope de six mois supplémentaires et d'une contrainte pénale de deux ans.

Une cinquantaine de victimes

Le garçon de 18 ans comparaissait ce mardi dans quatre dossiers pour des vols dans des véhicules commis entre juin et octobre au détriment de quelques entreprises et surtout de particuliers. Sur la cinquantaine de victimes, elles sont quatre assises sur le banc des parties civiles. Il y a par exemple cet artisan qui raconte avoir découvert son véhicule fracturé, sa sacoche et son téléphone portable dérobés. Une demi-journée de travail perdue.

Ces vols c'était "pour gagner de l'argent, pour survivre", relate le président du tribunal, reprenant les propos tenus par le SDF en garde à vue. A l'audience, ce dernier, qui n'est pas assisté par un avocat, n'est pas très bavard. Il ne reconnait pas tous les faits. "Ce que j'ai fait je l'ai fait, ce que je n'ai pas fait je ne l'ai pas fait", lance-t-il succinctement.

"Je n'ai pas entendu de remise en question de sa part" regrette la procureure de la République qui poursuit, "il est interpellé et quelques jours, quelques semaines après, il recommence". En garde à vue, le jeune sans abri a expliqué commettre ces vols toutes les deux nuits en moyenne avec à chaque fois entre quatre et dix véhicules.