Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Nolan, gravement intoxiqué par un steak haché en 2011, est décédé

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Il était l'un des enfants tombés malades après avoir consommé des steaks hachés contaminés par la bactérie E.coli en 2011. Nolan, 10 ans, est décédé samedi d'une infection. Selon son avocate, sa mort est liée aux suites de cette intoxication.

Nolan et sa mère en 2017, le petit garçon était souffrait de lourdes séquelles neurologiques.
Nolan et sa mère en 2017, le petit garçon était souffrait de lourdes séquelles neurologiques. © Maxppp - Aurélie Ladet

Lille, France

Nolan, 10 ans, est mort ce samedi matin, après avoir été hospitalisé pour une forte fièvre. Le petit garçon figurait parmi les 18 personnes, pour la plupart originaires des Hauts de France, tombées malades consommé des steaks hachés contaminés à la bactérie E.coli.  Il avait alors 23 mois. Atteint de lourdes séquelles neurologiques, il subissait, depuis, des traitements très lourds. 

Pour l'avocate de sa mère, Me Florence Rault, son décès est lié à cette contamination. "Cela ne fait aucun doute, son état n'a jamais, depuis, cessé de se dégrader. De nouvelles pathologies sont apparues, ses fonctions vitales se sont affaiblies."

La famille n'a pas été indemnisée 

L'ancien dirigeant de la société S.E.B, qui avait fourni ses steaks contaminés, a été condamné en 2017 à trois ans de prison, dont deux ans ferme, et à verser plusieurs milliers d'euros de dommages et intérêts à la famille de Nolan. La peine a été confirmée en appel en février 2019, mais le prévenu ayant décidé de se pourvoir en cassation, la maman de Nolan n'a pas été indemnisée. Lourdement endettée pour faire face au traitement de son enfant, elle attend toujours réparation.  

"Avec ce pourvoi en cassation, Nolan devait subir une expertise judiciaire. Elle ne se fera donc pas," regrette Me Florence Rault. L'avocate envisage l'hypothèse de lancer une nouvelle procédure. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu