Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Non-respect du confinement : 650 PV dans la Vienne, des gardes à vue envisagées pour les contrevenants

-
Par , France Bleu Poitou
Poitiers, France

Dans un communiqué envoyé à la presse, le Procureur de la République de Poitiers hausse le ton contre les personnes qui ne respectent pas les règles du confinement en vigueur.

La cité judiciaire, siège du parquet.
La cité judiciaire, siège du parquet. © Radio France - Isabelle Rivière

Dans un communiqué intitulé "ça suffit !!", le Procureur de Poitiers a pris la plume pour dire sa colère face aux attitudes de certains en pleine période de confinement. Malgré l'amende de 135 euros (qui peut être portée à 375 euros en cas de retard de paiement), des manquements graves à la règle ont été constatés.

650 PV dressés en une semaine dans la Vienne

"Si l'immense majorité de nos concitoyens respecte ces dispositions, prises dans l'intérêt de tous afin de limiter la propagation du virus, force est de constater qu'une minorité de personnes, dans le département de la Vienne, et en particulier dans l'agglomération poitevine, s'affranchit délibérément de ce texte" écrit Michel Garrandaux.

A ce jour, les services de police et de gendarmerie ont procédé à 650 verbalisations dans la Vienne. Malgré ces PV, "il s'avère que certains, au mépris des réponses judiciaires apportées par la verbalisation systématique, continuent de ne pas l'appliquer, voire de provoquer des rassemblements irresponsables".

Amendes alourdies, gardes à vue et peines de prison

En conséquence, le Procureur promet une réponse forte : "Dès cette semaine, les amendes encourues vont être alourdies, et la réitération de ces violations délibérées de l'interdiction de sortir, va devenir un délit, justifiant une mesure de garde à vue dans une geôle du commissariat de police ou d'une brigade de gendarmerie, et le prononcé d'une peine d'emprisonnement".

"Je n'hésiterai pas pour ma part à faire placer en garde à vue, pour une durée pouvant aller jusqu'à 48 heures, toute personne qui, sans motif légitime, ne respecte pas le confinement à domicile" conclut le Procureur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu