Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nord : 15 ans de prison pour la mère qui a jeté sa fille dans une rivière à Lille

mercredi 4 novembre 2015 à 11:56 Par Eric Turpin, France Bleu Nord et France Bleu

La mère de 34 ans jugée à Douai pour le meurtre avec préméditation de la petite fille de 3 ans a été condamnée mercredi à 15 ans de réclusion criminelle par les assises du Nord. Les jurés ont suivi les réquisitions de l'avocat général.

C'est à cet endroit que la mère aurait jeté sa fille dans la Deûle
C'est à cet endroit que la mère aurait jeté sa fille dans la Deûle © Maxppp

Les jurés n'ont pas mis longtemps à rendre leur verdict. Ils ont condamné mercredi Estelle Derieux à 15 ans de réclusion criminelle pour le meurtre avec préméditation de sa petite fille de 3 ans. La condamnation est assortie d'un suivi socio-judiciaire avec obligation de soins pendant cinq ans.

C'est la peine que l'avocat général avait réclamé quelques heures plus tôt à l'encontre de cette mère de 34 ans. « Il y a des dossiers qu'on aimerait bien n'avoir jamais à ouvrir, des dossiers qui devraient rester dans le domaine des cauchemars », avait déclaré Luc Frémiot mercredi matin devant les assises du Nord à Douai où Estelle Durieux était jugé depuis jeudi dernier. 

L'avocat général avait évoqué une « altération partielle du discernement » mais souligné les maltraitances au quotidien sur la petite fille, alors certes pas des coups mais de la maltraitance psychique et le manque de nourriture. 

En août 2013, cette musicienne, originaire de Fourmies dans le Nord, avait glissé  sa petite fille dans un sac plastique avant de la jeter dans la Deûle, une rivière qui passe à Lille. Un geste terrible qu'elle a justifié  à l'époque par la peur que les services sociaux lui retirent son enfant.  

A l'énoncé du verdict, Estelle Derieux n'a pas réagi comme pratiquement pendant tout le procès, à l'exception de ce mercredi matin où elle s'est effondrée en larme en disant : « Pourquoi je n'ai pas réussi à dire stop. Arrête tes conneries, demande de l'aide ». Elle ne devrait faire appel de sa condamnation. 

A LIRE AUSSI :  Nord : une mère jugée pour le meurtre de sa fille de 3 ans, jetée dans une rivière