Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nord-Gironde : le maire de Laruscade brandit un couteau devant des enfants, les parents portent plainte

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Ce lundi midi, le maire de Laruscade, dans le Nord-Gironde, a sorti un couteau devant quelques enfants dans la cour de récréation en menaçant de crever le ballon avec lequel ils jouaient. Les enfants sont choqués et cinq parents ont porté plainte. Une enquête est ouverte et l'élu doit être entendu.

La mairie de Laruscade (à gauche) et la cour de récréation juste à côté.
La mairie de Laruscade (à gauche) et la cour de récréation juste à côté. - Capture d'écran Google Maps

À Laruscade, à la frontière entre la Gironde et la Charente-Maritime, le maire Jean-Paul Labeyrie est l'objet de plusieurs plaintes d'habitants. Au moins cinq parents d'élèves ont porté plainte ce lundi. Le même jour, l'élu aurait brandit un couteau devant les enfants alors qu'ils s'amusaient dans la cour de récréation. Une enquête judiciaire est ouverte.

"Ne me passez pas le ballon, sinon je l'éventre"

Les faits remontent à lundi, entre midi et une heure, quand les enfants jouent au ballon dans la cour. Ils s'arrêtent et c'est à ce moment, d'après les parents d'élèves, que Jean-Paul Labeyrie entre dans la cour, passablement énervé par le bruit qu'ils font. "La cour de récréation est à côté de la mairie", précise un parent d'élève.

Cela fait deux nuits qu'il se réveille en hurlant et en appelant son papa [...] Il est en état de choc - Florence, la grand-mère du petit Hugo

Le maire sort un couteau, le brandit en direction de l'un des enfants et, d'après ce garçon de neuf ans, Jean-Paul Labeyrie lui dit : "Ne me passez pas le ballon, sinon je l'éventre". Le ballon tombe des mains de l'enfant qui est effrayé. L'élu le fixe, toujours le couteau à la main, pendant plusieurs dizaines de secondes. Sa grand-mère, Florence, a porté plainte mais son petit Hugo ne s'en remet pas : "Cela fait deux nuits qu'il se réveille en hurlant et en appelant son papa. Il demande tous les jours à sa mère s'il y a école ou pas. Il est en état de choc." Le lendemain, Jean-Paul Labeyrie est repassé dans la cour d'école, d'après les parents, et les élèves se sont cachés en voyant l'élu.

Le maire de Laruscade n'a pas répondu à nos sollicitations. Il doit encore être entendu par la gendarmerie. De son côté, le parquet de Libourne tempère et précise qu'il n'y a eu "ni menace, ni violence, à proprement parler".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess