Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nord-Isère : deux singes et un perroquet volés dans la nuit au zoo de Fitilieu

vendredi 8 juin 2018 à 19:15 Par Julien Morin, France Bleu Isère

Deux singes Saïmiri et un perroquet gris du Gabon ont été dérobés dans la nuit de jeudi à vendredi au zoo de Fitilieu dans le Nord-Isère. Le vol a été constaté le matin par les soigneurs. Une enquête de gendarmerie est ouverte, il s'agit probablement d'une commande destinée au marché noir.

A gauche, un perroquet gris du Gabon, à droite, un singe Saïmiri (dit singe écureuil)
A gauche, un perroquet gris du Gabon, à droite, un singe Saïmiri (dit singe écureuil) © Maxppp -

Fitilieu, France

Les soigneurs du Domaine des Fauves ont découvert le forfait vendredi matin : la porte de la singerie forcée ainsi qu'un cadenas fracturé. Deux singes Saïmiri (dit singes écureuils) et un perroquet gris du Gabon ont été dérobé entre 21h30 et 7h du matin, pour une valeur marchande estimée entre 5.000 et 10.000 euros pour les singes, et 1.500 et 2.000 euros pour le perroquet. La gendarmerie a ouvert une enquête, mais les chances de retrouver les animaux, comme les auteurs semblent minces.

Une commande destinée au marché noir ?

"La valeur marchande est quasiment nulle, réagit Jacques-Olivier Travers, le directeur du Domaine des Fauves. Ce sont des animaux très communs qui sont très communs dans les zoos, on se les échange, on ne les achète même pas. Par contre ce sont des animaux qui étaient depuis très longtemps chez nous, qui avaient leurs habitudes, et être capturés en pleine nuit, transportés dans une caisse qu'on ne connait pas, nourris de manière différente, pas forcément chauffé dans les mêmes conditions... malheureusement, on est pas très optimistes sur leurs chances de survie."

"Se les faire voler c'est triste, mais en plus c'est un acte idiot" — Jacques-Olivier Travers, le directeur du Domaine des Fauves

Identifier les auteurs du vol risque d'être compliqué : il n'y avait pas de caméra de vidéosurveillance sur le lieu du vol. Retrouver les bêtes ? "Quasiment aucune chance, pour Jacques-Olivier Travers. C'est très clairement des commandes, un marché noir situé sur l'Europe centrale qui passe des commandes. On sait qu'elles déjà doivent être probablement déjà arrivées à domicile."

Ces huit dernières années, quatre vols d'animaux ont été enregistrés au zoo selon un soigneur. Que des vols d'espèces communes, pas d'espèces rares. "Malheureusement tous les zoos du monde on a l'habitude de faire face à ce type de vol, explique le directeur. La sécurité du zoo n'est pas du tout remise en question.