Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le mystère des chevaux mutilés

Nord : deux cas de mutilation de chevaux dans l'Avesnois

-
Par , France Bleu Nord

Deux plaintes ont été déposées en août dans l'Avesnois suite à des mutilations de chevaux. Au total, quatre chevaux sont concernés à Pommereuil et à Preux-au-Bois alors que les cas se multiplient en France depuis le mois de février.

Aucun cas de mutilation de chevaux n'avait pour le moment été recensé dans le Nord-Pas-de-Calais
Aucun cas de mutilation de chevaux n'avait pour le moment été recensé dans le Nord-Pas-de-Calais © Maxppp - François Destoc

Le Nord semble désormais lui aussi touché par les mutilations de chevaux alors que de nombreux cas ont été enregistrés partout en France depuis le mois de février. Deux plaintes ont été déposées pour des faits survenus à Pommereuil et à Preux-au-Bois, deux villages de l'Avesnois distants de quelques kilomètres. 

Une plaie nette d'une vingtaine de centimètres 

A Pommereuil, les faits sont survenus dans la nuit du 12 au 13 août, un cheval a été découvert avec une coupure sous l’œil et dans le nez. Une plainte a été déposée au Cateau-Cambrésis. A Preux-au-Bois, il s'agit là aussi vraisemblablement d'un acte volontaire. Rémy Maréchal, un jeune maréchal-ferrant de 18 ans, a découvert deux de ses chevaux blessés le 21 août. L'un présentait une plaie d'une vingtaine de centimètres sur la patte arrière droite, une plaie nette et verticale. L'autre cheval présentait lui une perforation profonde sur la fesse gauche. Un autre cheval de la famille avait déjà été découvert fin juillet avec l’œil crevé. Le jeune homme a porté plainte à la gendarmerie de Landrecies. 

Alors que les mutilations de chevaux se multiplient depuis le mois de février en France, les gendarmes prennent l'affaire très au sérieux. Des patrouilles  de prévention et de conseil auprès des propriétaires d'équidés sont menées dans le Nord et le Pas-de-Calais depuis cette semaine. Les gendarmes appellent les propriétaires de chevaux à surtout alerter les autorités le plus rapidement possible en cas de découverte de telles mutilations et ils demandent aux propriétaires de faire attention à ne pas "déranger" la scène du crime pour faciliter les constatations. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess