Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

VIDÉO - Nordahl Lelandais entendu pendant cinq heures au tribunal de Chambéry

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Isère, France Bleu, France Bleu Berry

Nordahl Lelandais est arrivé au tribunal de Chambéry, en Savoie, sous escorte ce mardi matin. Il a été entendu par un juge d’instruction à propos de l'enquête sur la mort du caporal Arthur Noyer, en avril 2017. Le Savoyard est reparti à 14h40.

Nordahl Lelandais à la sortie du palais de justice de Chambéry
Nordahl Lelandais à la sortie du palais de justice de Chambéry © Radio France - Xavier Grumeau

Chambéry, France

Nordahl Lelandais a entendu au palais de justice de Chambéry ce matin. Il est arrivé peu après 9 heures et en est reparti à 14h40, sous escorte. Il a été entendu par un juge d’instruction dans le cadre de l'enquête sur la mort du caporal militaire Arthur Noyer, militaire du 13e bataillon de chasseurs alpins de Barby, (Savoie) selon le parquet de Chambéry.  Le procureur Thierry Dran précise à France Bleu Pays de Savoie : "Il s'agit d'un interrogatoire normal. Il n'y a pas d'éléments nouveaux".

Nordahl Lelandais a été extrait ce matin de la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère). Le savoyard, est mis en examen pour l’assassinat du caporal Noyer et pour le meurtre de Maëlys.

Pas d'éléments nouveaux

Le 21 mars 2019, la reconstitution de la disparition du caporal Arthur Noyer s'est déroulée à Chambéry et ses alentours, en présence de Nordahl Lelandais, pour tenter d'éclaircir les circonstances de la disparition du militaire, dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. Nordahl Lelandais avait d'abord nié toute implication dans cette affaire, avant de reconnaître en mars 2018, devant les juges d'instruction de Chambéry, une bagarre entre lui et Arthur Noyer, qui avait entraîné la mort du jeune militaire.    

"Nous ne croyons pas en la thèse accidentelle"

Maitre Bernard Boulloud, l'avocat de la famille du caporal berrichon Arthur Noyer, estime qu'il faudra sans doute attendre le procès pour établir la vérité. "Il arrive souvent qu'il faille attendre le procès aux assises pour que le mis en cause dise la vérité. Là, l'avocat du mis en cause nous dit qu'il avance sur le chemin de la vérité et de la rédemption. Mais on n'y est pas encore"

Selon Me Boulloud, Nordhal Lelandais ne reconnaîtrait que des claques assénées au jeune militaire pour explique la mort de celui-ci : "_La famille ne croit pas, et moi non plus, en la thèse accidentelle_. Ce que je sais, c'est que le caporal Noyer voulait rentrer à la caserne en partant de Chambéry et qu'on le retrouve dans un ravin. On nous dit que c'est accidentel, qu'il [note de la rédaction : Nordhal Lelandais] lui a mis une claque. C'est impensable. Nous ne croyons pas aux diverses versions qu'il a pu donner sur la manière dont cette accident se serait produit".