Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Incendie de Notre-Dame

Notre-Dame : à Grenoble, la solidarité s'organise aussi autour d'une église détruite par le feu

-
Par , France Bleu Isère

Les deux lieux de culte ont brûlé à trois mois d'intervalle. A Grenoble, l'église Saint-Jacques a été entièrement détruite en janvier et comme pour Notre-Dame de Paris, il y a un élan de générosité pour reconstruire la paroisse de la Sainte-Famille.

Dans la nuit de mercredi 16 à jeudi 17 janvier, l'église Saint-Jacques a été complètement détruite par les flammes.
Dans la nuit de mercredi 16 à jeudi 17 janvier, l'église Saint-Jacques a été complètement détruite par les flammes. © Radio France - Caroline Pomes

Grenoble, France

."Nous aimerions bien qu'on nous offre 1% des dons pour Notre-Dame (880 millions d'euros), ce serait plus que suffisant", rit le prêtre Mariusz Sliwa, réveillé il y a trois mois par les flammes qui dévoraient son église. Si aujourd'hui, c'est l'heure de la reconstruction le curé de la paroisse grenobloise de la Sainte-Famille a vécu un moment douloureux. 

Dans la nuit de mercredi 16 à jeudi 17 janvier, l'église Saint-Jacques, rue Chamrousse a été complètement détruite par les flammes. Seul le campanile, le clocher extérieur a résisté. Trois mois après, le prêtre n'en revient toujours pas de l'élan de solidarité. Comme pour Notre-Dame, des architectes et des entreprises l'ont contacté pour proposer leurs services. 

Le chantier de déblayage commencera en mai. - Radio France
Le chantier de déblayage commencera en mai. © Radio France - Caroline Pomès
Le père Mariusz Sliwa a été réveillé par les pompiers le soir du sinistre. - Radio France
Le père Mariusz Sliwa a été réveillé par les pompiers le soir du sinistre. © Radio France - Caroline Pomès

25.000 euros de dons

La paroisse a reçu 25.000 euros de dons de fidèles, de voisins du quartier mais aussi de l'étranger. Un Suisse a offert 5.000 francs suisses. L'assurance a également fonctionné et remboursera le prix de l'édifice à sa valeur actuelle. 

Tout à reconstruire

Même si le coût de la reconstruction sera moins élevé qu'à Paris, les dégâts sont pires. Il ne reste rien. Tout a brûlé, les vitraux ont fondu, les bancs sont calcinés et les statues de la vierge ont éclaté avec les 600 degrés des flammes. 

La vierge en albâtre a éclaté avec la chaleur de l'incendie puis le froid de l'eau des lances des pompiers. - Radio France
La vierge en albâtre a éclaté avec la chaleur de l'incendie puis le froid de l'eau des lances des pompiers. © Radio France - Caroline Pomès

Les images de Notre-Dame en feu ont ravivé les mauvais souvenirs. Depuis cette nuit de cauchemar, le prêtre continue les prières et les messes dans un bâtiment annexe de la paroisse. Dans moins d'un mois, les premiers travaux de déblayage commenceront avant qu'une nouvelle église, plus moderne, sorte des cendres.

Choix de la station

France Bleu