Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Notre-Dame-des-Landes : l'historique association l'ACIPA vote en faveur de sa dissolution

dimanche 1 juillet 2018 à 1:35 Par Audrey Dumain, France Bleu Loire Océan

L'ACIPA, la principale association d'opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, a voté en faveur de sa dissolution à 56,43 %, après deux heures de débat samedi 30 juin.

Les adhérents ont voté après deux heures de débat.
Les adhérents ont voté après deux heures de débat. © Radio France -

C'est une décision historique. L'ACIPA (association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d'aéroport de Notre-Dame-Des-landes), a voté "oui" à sa dissolution. 

Une assemblée extraordinaire a été organisée par le Conseil d'Administration ce samedi 30 juin. Depuis l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, les membres de l'association ne s'entendaient pas sur la direction à prendre pour la structure. Plus de 300 personnes sur les 2 500 adhérents que compte l'association étaient présentes.

Incompréhension

Si le résultat montre clairement une volonté de dissoudre l'association, beaucoup  dans la salle ont montré leur désaccord. Tous ont voté après deux heures de débat agité.

D'abord, il y a eu l'incompréhension : "pourquoi vouloir dissoudre l'association si vite, six mois après notre victoire?", demande un adhérent. "Y a t-il eu des pressions de l'Etat ?" Pas du tout, répond Dominique Fresneau, co-président de l'ACIPA. Il explique avoir voulu cette assemblée extraordinaire faute de trouver un terrain d'entente au sein même du Conseil d'Administration. "On ne pouvait plus parler d'une seule voix"

"Objectif atteint"

Autre raison : L'objectif principal de l'association, empêcher la construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, est atteint. 

Mais d'autres y voient un véritable "gâchis". Selon eux, l'association pourrait mettre à profit son réseau (environ 2 500 adhérents) pour rejoindre les luttes à venir : l'agrandissement de Nantes-Atlantique, ou bien accompagner les projets en construction sur la ZAD.

Même s'ils étaient nombreux à espérer retarder la dissolution de l'association, créée il y a bientôt 18 ans, le "oui" l'a emporté.

Un comité de liquidation a été nommé mais Dominique Fresneau n'en fera pas partie. Il a annoncé ce même jour qu'il quittait l'ACIPA.