Faits divers – Justice

Notre-Dame-des-Landes : les zadistes occupent une nouvelle maison vide

Par Aurore Jarnoux, France Bleu Loire Océan et France Bleu samedi 10 octobre 2015 à 20:44

Les zadistes occupent une maison à Grandchamps-des-Fontaines
Les zadistes occupent une maison à Grandchamps-des-Fontaines - Aurore Jarnoux

Regain de tension sur le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Des opposants au projet ont investi une maison samedi matin à Grandchamps-des-Fontaines. Les gendarmes ont été mobilisés sur place. Finalement, pas d'expulsion immédiate mais une procédure judiciaire serait lancée.

La tension était palpable samedi sur la ZAD, le site du futur aéroport de Notre-dame-des-Landes. Une centaine d'opposants au projet ont fait face pendant plusieurs heures à une soixantaine de gendarmes. Les "zadistes" se sont en effet installés dans une maison, inoccupée selon eux, au lieu-dit La Noé Verte à Grandchamps-des-Fontaines.

Tôt dans la matinée, les opposants ont forcé la porte de l'habitation, détruit les blocs de béton qui obstruaient les fenêtres. Ils ont ensuite installé des barricades sur le chemin qui mène à la maison. Et ils ont tout ce qu'il faut pour rester un bon moment : matelas, tables, marmites de soupes, etc. Le lieu a été racheté il y a quelques temps déjà par Vinci, le concessionnaire du futur aéroport. Pour un des zadistes, " l'occupation des maisons est notre principale manière de lutter depuis des années et elle a montré son efficacité ".

" L'occupation des maisons est notre principale manière de lutter "

Dans cette maison, les opposants au projet d'aéroport veulent installer une conserverie auto-gérée. Mais la préfecture ne l'entend pas de cette oreille. Une soixantaine de gendarmes et un hélicoptère ont été mobilisés sur place dès l'arrivée des zadistes. Les occupants de la maison craignaient une expulsion imminente. Finalement, il n'en est rien : les gendarmes ont levé le camp en milieu d'après-midi. Un huissier est passé pour constater l'occupation. Une procédure d'expulsion "classique" serait lancée.