Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Faits divers – Justice

Notre Dame des Landes : opération commando contre des gendarmes

jeudi 20 août 2015 à 16:19 Par Pascal Roche, France Bleu

Une voiture de gendarmerie a été détruite par un incendie ce matin à Notre Dame des Landes près de Nantes. Les militaires assistaient un huissier en intervention. Les auteurs de l'attaque pourraient être des occupants de la ZAD.

Notre Dame des Landes
Notre Dame des Landes © Radio France

Une voiture de la gendarmerie a été prise pour cible jeudi matin à Notre Dame des Landes, commune du nord ouest de Nantes où doit être construit le futur aéroport de la métropole. Les gendarmes intervenaient pour assister un huissier venu notifier un avis d'expulsion pour non paiement de loyers à une famille du village. Soudain, un véhicule utilitaire fait irruption, 6 à 8 personnes sont à bord, elles descendent, brisent les vitres à coups de battes de base-ball , une fusée de détresse est jetée dans l'habitacle qui s'enflamme aussitôt. Des agresseurs tirent aussi sur les gendarmes avec des pistolets de paintball. Le groupe prend la fuite pendant que les gendarmes appellent des renforts. D'autres militaires arrivent sur les lieux, surgit alors un autre groupe d'agresseurs, ils sont une quinzaine armés de barres de fer. S'en suivent des jets de projectiles mais comme les gendarmes sont plus nombreux, les individus cagoulés sont tenus à distance. Ils repartent ensuite, sans doute vers la ZAD selon un officier de gendarmerie.

De forts soupçons pèsent sur les occupants de la ZAD

La Gendarmerie des Pays de la Loire précise que le secteur où s'est produit l'incident n'est pas situé sur le périmètre du projet d'aéroport, elle indique par ailleurs que l'huissier ne venait pas dans le cadre d'une procédure d'expulsion liée ce même projet. Néanmoins, selon les enquêteurs, de forts soupçons pèsent sur les zadistes. Un hélicoptère de la gendarmerie a suivi le groupe d'individus cagoulés depuis les airs, il semblait se diriger vers la ZAD. Par ailleurs, sur leur site internet, les opposants à l'aéroport demandent de signaler toute présence de forces de l'ordre ou d'engins de travaux autour du site du futur aéroport.

Réactions politiques

Dans un communiqué, le Président du Conseil Régional des Pays de la Loire se dit "écoeuré", Jacques Auxiette demande que les violences et les agissements illégaux soient réprimés, sur "notre territoire, l'intimidation n'existe pas" ajoute t'il. Quant à Bruno Retailleau, sénateur de la Vendée et candidat "Les Républicains" à la présidence de la région en décembre, il décrit cette attaque comme une opération de "guerre", et il demande "l'évacuation" de la ZAD dans les plus brefs délais.