Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accident aux jardins de la Fontaine : "Yoan est toujours à l’hôpital, il souffre d'un traumatisme crânien"

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Mercredi 24 mars, le petit Yoan, 10 ans, a fait une chute de quatre mètres dans les jardins de la Fontaine à Nîmes. Son père, Jean-Luc Bastide, souhaite s'exprimer et dénoncer les attaques que lui et sa femme subissent sur les réseaux sociaux depuis l'accident.

Le temple de Diane, dans les Jardins de la Fontaine à Nîmes. Vestiges romains; 1er siècle après JC
Le temple de Diane, dans les Jardins de la Fontaine à Nîmes. Vestiges romains; 1er siècle après JC © Radio France - Sylvie Duchesne

L'accident s'est produit mercredi en début d'après-midi dans les ruines du temple de Diane dans les jardins de la Fontaine à Nîmes : le petit Yoan, 10 ans, a fait une chute quatre mètres. Il est notamment tombé sur la tête : "À l'arrivé des secours, il était conscient, mais il ne se souvient plus du tout de l'accident. Et ce jeudi matin il est toujours à l’hôpital de Nîmes est souffre d'un traumatisme crânien ainsi que d'une fracture du poignet et de blessures au visage" explique son père, Jean-Luc Bastide, extrêmement choqué par cet accident. 

"Nous ne méritons pas de telles attaques sur internet." Jean-Luc Bastide

Jean-Luc Bastide se dit aussi choqué par l’attitude des internautes qui l'attaquent frontalement lui et sa femme sur les réseaux sociaux : "Les commentaires sont odieux, je tiens bien à préciser que nous n'étions pas sur place au moment de l'accident mais au travail, notre fils était sous la surveillance de la mère d'un de ses copains, nous n'avons donc pas manqué de vigilance" tient à rectifier le papa en colère. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess