Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Renaud Muselier, président de région PACA : "Il faut commander de nouveaux Canadair"

jeudi 27 juillet 2017 à 10:31 Par Victoria Koussa, France Bleu Provence et France Bleu

La Bastidonne, la Croix -Valmer, Artigues, Bormes-les-Mimosas. Des milliers de pompiers se battent contre le feu en Provence depuis lundi. Parfois appuyés par une flotte aérienne, insuffisante d'après le président de région.

Renaud Muselier
Renaud Muselier © Radio France - Martin Obadia

Bormes-les-Mimosas, France

Seuls six Canadair fonctionnent actuellement et pourtant d'après Renaud Muselier, le président de la région PACA sur France Bleu Provence jeudi à 7h50, il en faudrait en commander des nouveaux.

"J'ai demandé au Président Emmanuel Macron à ce que soient mutualisées les commandes avec les pays du Sud" car la compagnie qui les fabrique impose une commande de 25, pour "un milliard d'euros soit vingt-cinq millions d'euros par Canadair".

Une flotte fatiguée

"Nos Canadair datent de 1995, ils sont vieux, obsolètes, fatigués", insiste Renaud Muselier. Avant d'ajouter : "Aujourd'hui, on en a douze. Quatre sont en panne, seulement six fonctionnent".

À l'annonce du gouvernement de la commande de six avions dash, le président de région ne s'étonne pas. "Ce n'est pas une surprise. Ces six Dash vont remplacer les trackers et les dash hors circuit. On ne va pas se plaindre, mais ce n'est pas une nouveauté."

Des incendies criminels

C'est le premier élu local à avoir parlé d'incendie criminel pour parler de celui de Bormes-les-Mimosas. "Il était 23h lors du départ de feu, au moment où le feu était très fort. A un endroit où il n'était pas possible de jeter une cigarette", précise Renaud Muselier avant d'ajouter que deux personnes avaient été interpellées à Martigues.

"Depuis le début de la semaine, il y a eu cent départs de feu en Provence", a ajouté l'élu. "Il faudrait enfin pouvoir forcer les propriétaires à débroussailler".