Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Nous faisons tout pour éviter le reconfinement" mais il n'est pas totalement exclu, déclare Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu

Lors d'une rencontre avec l'Association de la presse présidentielle ce vendredi, Emmanuel macron a répété que le gouvernement s'employait à tout faire "pour éviter un reconfinement", mais l'hypothèse n'est pas "totalement" exclue.

Devant la presse, Emmanuel Macron a rappelé que le gouvernement faisait tout pour éviter un reconfinement.
Devant la presse, Emmanuel Macron a rappelé que le gouvernement faisait tout pour éviter un reconfinement. © Maxppp - Fred Dugit

"Nous faisons tout pour éviter le reconfinement", a répété ce vendredi Emmanuel Macron lors d'une rencontre avec l'Association de la presse présidentielle. Mais le chef de l'Etat n'exclut pas "totalement" cette hypothèse. "Je n'aurais pas beaucoup appris de ce que nous venons de vivre depuis huit mois pour vous dire que je l'exclus totalement", a déclaré le président de la République, "mais nous nous mettons en situation de tout faire pour l'empêcher".

L'épidémie de coronavirus progresse de manière "exponentielle" selon la Direction général de la Santé. Ce vendredi soir, elle indique que plus de 7.000 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés en une seule journée en France.

Emmanuel Macron appelle les Français à être rigoureux

"Le confinement, c'est la mesure la plus fruste pour lutter contre un virus, la chose la plus simple qu'on a faite dès le Moyen-Age", a souligné le chef de l'Etat. Il a appelé les Français à être "collectivement très rigoureux".

Pour Emmanuel Macron, "ce sont tous les gestes barrière ensemble qui comptent" : "Le masque est très important mais il n'est pas tout (...) Si on porte le masque et qu'on ne se lave pas les mains, ce n'est pas bon"

Une banalisation de la violence

Pour le président de la République, "quelque chose se passe dans notre société qui n'est pas neuf, mais qui sans doute s'est accéléré à la sortie du confinement, qui s'est durci : une forme de banalisation de la violence". Le chef de l'Etat a précisé que le gouvernement serait "intraitable".

Emmanuel Macron a appelé à "remettre une vraie politique éducative, c'est-à-dire une politique de prévention; mais aussi une réponse républicaine - respectant les droits individuels - mais qui soit rapide et intelligible aussi bien pour la victime que pour" l'auteur présumé des faits.

Les questions de sécurité et de justice seront une des "priorités" du séminaire gouvernemental de rentrée, organisé le 9 septembre prochain. Mais le président de la République s'exprimera déjà sur le sujet la semaine prochaine, à l'occasion des 150 ans de la République. Emmanuel Macron a dit avoir demandé aux ministres de l'Intérieur et de la Justice "quelques éléments additionnels à la stratégie, à la fois pour l'accélérer et répondre plus efficacement".

La réforme des retraites est "nécessaire"

Interrompue en raison de l'épidémie de coronavirus, la réforme des retraites est "nécessaire" selon Emmanuel Macron. "L'universalisation du régime est un élément de justice", a souligné le chef de l'Etat. Selon lui, les travailleurs de la "deuxième ligne" auxquels les Français ont rendu hommage sont des "sacrifiés dans le système actuel". 

D'après Emmanuel Macron, l'actuel système de retraites est "un système anti-héros Covid". "La modernisation du pays ne peut pas s'arrêter. On ne peut pas faire la réforme comme avant la crise, mais il faut la faire avec le même rapport à la vérité qu'on a eu dans la crise Covid", a souligné le président de la République.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess