Faits divers – Justice

"Nous serons impitoyables avec les chauffards" prévient le sous-préfet du Doubs

Par Marion Streicher, France Bleu Besançon lundi 2 octobre 2017 à 11:38

Les autorités annoncent un renforcement des contrôles routiers dans le Doubs.
Les autorités annoncent un renforcement des contrôles routiers dans le Doubs. © Maxppp - Michel Clementz

Après le week-end particulièrement meurtrier sur les routes du Doubs (cinq morts dans quatre accidents), le directeur de cabinet du préfet du Doubs prévient que l'Etat sera impitoyable envers ceux qui dépassent les limites autorisées, en matière de vitesse et d'alcoolémie.

En deux jours sur les routes du Doubs, cinq jeunes automobilistes de moins de 30 ans sont morts dans quatre accidents à Damprichard (une jeune femme de 27 ans est morte suite à un choc frontal), Mamirolle (un conducteur de 27 ans mort après être violemment sorti de la route ), Besançon (deux jeunes filles de 19 ans ont été tuées, la voiture dans laquelle elles se trouvaient s'est encastrée dans un poteau du tram) et le dernier, dimanche soir, à Mont de Laval (un jeune homme de 18 ans a été retrouvé mort à coté de son quad).

Depuis le début de l'année 29 personnes sont mortes sur les routes du Doubs, dont dix rien que durant le mois de septembre. Dans la majorité de ces accidents, la vitesse excessive est en cause.

Contrôles des sorties de boîtes de nuit et aggravation des sanctions

Le directeur de cabinet du préfet du Doubs dénonce des comportements dangereux et des conduites inappropriées. Nicolas Régny, le directeur de cabinet du préfet du Doubs est formel : "Sur l'accident de Besançon, les circonstances nous prouvent qu'on est face à une vitesse excessive". Nicolas Régny prévient : "Nous serons impitoyables". Les contrôles vont être renforcés aux sorties des boites de nuit et sur certains axes accidentogènes. "Nous prendrons des mesures par rapport aux retentions de permis, il est question d'alourdir les sanctions. Nous allons en discuter avec le parquet ces jours-ci", précise Nicolas Régny.