Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Nous sommes de la chair à canon" dénonce le syndicat Unité SGP Police

-
Par , France Bleu Azur

Les syndicats de police montent au créneau, après la mort d'un gardien de la paix mercredi soir à Avignon, tué par balle lors d'un contrôle anti-drogue. Pour le Cannois Laurent Martin de Fremont, monsieur communication du syndicat Unité SGP Police, il faut vite trouver des réponses.

Laurent Martin de Fremont a pu s'entretenir avec le Ministre de l'Intérieur
Laurent Martin de Fremont a pu s'entretenir avec le Ministre de l'Intérieur © Radio France

En deuil et écœuré. Laurent Martin de Fremont, chargé de communication du syndicat Unité SGP Police-FO ne mâche pas ses mots après la mort d'un de ses collègues mercredi à Avignon, tué par balles lors d'une intervention anti drogue. Lui et plusieurs représentants de syndicats ont rencontré le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à Avignon.

"On lui a fait peur de cette stupeur, cet effroi, cette tristesse. On n'a pas la solution, on ne sait pas comment faire. On a bien des pistes. Il va quand même falloir que la société, la justice changent de logiciel." 

"On a tué deux flics en 10 jours, 80 policiers et gendarmes en cinq ans."

Selon lui, il faut réagir en urgence pour protéger les femmes et les hommes en bleu. "Les gardiens de la paix se font tirer dessus comme des chiens, comme des clébards. Nous sommes de la chair à canon." Une première solution selon lui pourrait venir des tribunaux, et par extension des prisons : "il va réellement falloir que la justice, qui prononce des peines, fasse en sorte qu'elles soient exécutées. Trop ne le sont pas aujourd'hui, c'est insupportable !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess