Faits divers – Justice

Nouveau coup de massue pour le Manceau retenu en Thaïlande

Par Valentine Letesse et Julie Le Duff, France Bleu Maine et France Bleu lundi 18 janvier 2016 à 11:14

René Regnault n'a pas le droit de quitter la Thaïlande
René Regnault n'a pas le droit de quitter la Thaïlande - capture d'écran Facebook

René Regnault, ex-patron de bar de 59 ans originaire du Mans, est bloqué en Thaïlande depuis plus de 4 mois, accusé d'avoir échangé de faux billets. Son procès s’est ouvert ce lundi, mais le jugement ne sera rendu qu'en octobre !

Le cauchemar continue pour René Regnault, l’ancien patron du bar Le WSM au Mans : alors qu’il espérait enfin voir sa situation bouger, il est ressorti complètement abattu du tribunal, où son procès pour trafic de faux billets s'est enfin ouvert ce lundi 18 janvier. Son avocat a remis des documents au juge pour prouver l'innocence du Manceau, mais la prochaine audience, le temps d'étudier les preuves, n’est fixée qu’au 5 août 2016. Quant au jugement, il ne sera rendu que le 15 octobre prochain. Une éternité pour René Regnault coincé en Thaïlande depuis plus de 4 mois, et qui risque 15 ans de prison.

Grève de la faim

Désespéré après cette audience, René Regnault se sent abandonné par la France : "Je demande au gouvernement français d’appuyer sur celui de la Thaïlande pour essayer de me sortir de ce cauchemar".* René Regnault se dit prêt à se lancer dans une grève de la faim* si sa situation n’évolue pas.

René Regnault n'est pas emprisonné, mais pour lui c'est tout comme. "Je ne fais rien, je reste dans ma chambre, je vais un peu dans un bar français qui m’aide beaucoup". La situation financière de l’ancien commerçant est délicate. Il estime que depuis qu’il est sur place, il a dépensé près de 25 000 euros : 15 000 euros de frais d’avocat et 10 000 euros pour se loger et manger.