Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Nouveau procès pour la militante RESF qui avait scolarisé elle-même un mineur ivoirien

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu, France Bleu Gard Lozère

La cour d'appel de Nîmes juge une nouvelle fois une militante RESF d'Avignon. Chantal Raffanel avait été relaxée, mais le parquet fait appel. Elle avait rempli elle-même le dossier d'inscription au lycée d'un mineur ivoirien à la place du conseil départemental.

Chantal Raffanel, bénévole RESF
Chantal Raffanel, bénévole RESF © Radio France - Marie-Audrey Lavaud

Avignon, France

Une bénévole d'Avignon est à nouveau jugée devant la cour d'appel de Nîmes jeudi 12 décembre. Chantal Raffanel avait aidé un mineur de Côte d'Ivoire pour s'inscrire au lycée de Vedène mais le Conseil départemental avait contesté cette démarche. En juin dernier, la militante RESF avait été relaxée par le tribunal d'Avignon, mais le procureur a fait appel. L'audience a lieu ce jeudi 12 décembre à Nîmes avec un rassemblement du Réseau Éducation Sans Frontières dès 8h30.

CAP mécanique mais mention "représentant légal" pas barrée

Chantal Raffanel est accusée de faux et usage de faux car elle avait rempli elle-même les papiers d'inscription au lycée de Vedène en mettant son nom sur les formulaires sans barrer la mention "représentant légal". Ben avait 17 ans, il venait de Côte d'Ivoire et Chantal Raffanel avait accéléré les démarches, car elle estimait que le Département de Vaucluse et les services d'aide sociales à l'enfance traînaient à scolariser ce mineur isolé. 

La relaxe avait soulagé les défenseurs de l'enfance. Le procès en appel les indigne une nouvelle fois car RESF estime que Chantal Raffanel a agi "avec humanité" quand le Conseil départemental conteste la minorité de ces jeunes hommes. Depuis, le jeune Ivoirien a réussi son CAP en mécanique poids lourds.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu