Faits divers – Justice

Nouveau rebondissement dans l'affaire du Sokalique

Par Valérie Le Nigen, France Bleu Breizh Izel jeudi 22 septembre 2016 à 17:12

L'Ocean Jasper lors de son arrivée à Brest après la collision avec le Sokalique en 2007
L'Ocean Jasper lors de son arrivée à Brest après la collision avec le Sokalique en 2007 © Maxppp - V.Mouchel

Nouveau rebondissement dans l'affaire du Sokalique, cette affaire emblématique du comportement des voyous des mers.La cour d'appel a prononcé la fin des poursuites contre l'armateur turc et a fait savoir que le commandant en second a été arrêté en Azerbaïdjan.

La cour d'appel de Rennes  a prononcé ce jeudi 22 septembre la  fin des poursuites contre l'armateur turc, propriétaire de l'Ocean Jasper, le  cargo qui a pris la fuite après avoir éperonné le  Sokalique, un caseyeur breton, dans la nuit du 16 au 17 août 2007.

La veuve du patron de péche,  Yvette Jobard et les matelots rescapés du naufrage espéraient la condamnation de l'armateur du cargo turc  le soupçonnant d'avoir ordoné à l'équipage du cargo de s'enfuir, laissant le caseyeur faire naufrage en pleine nuit.   La cour d'appel ne se prononce pas sur le fond. Elle juge  que l'action publique s'est éteinte en raison de la liquidation de la société de l'armateur.

L'Océan Jasper 100 % responsable.

Donc déception pour les victimes. En revanche, la cour revoit les responsabilités. Le tribunal de Brest avait attribué 75% des responsabilités de la collision au cargo et 25 % au  caseyeur. La cour d'appel estime que le cargo est responsable à 100 %.

Le second aurait été arrêté 

Puis la présidente de la cour a fait savoir qu'elle avait eu vent par la presse de l'arrestation du commandant en second en Azerbaïdjan et qu'une demande d'extradition avait été déposée.

Cet homme a été condamné en son absence  par le tribunal correctionnel de Brest à 3 ans de prison pour homicide involontaire, délit de fuite et non assistance à personne en danger. Le commandant, également condamné,  serait  décédé.

Partager sur :