Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nouveau record de détenus en France, avec 71.828 personnes incarcérées au 1er avril

-
Par , France Bleu

Selon les chiffres publiés ce mardi par le ministère de la Justice, le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint un nouveau record avec 71.828 personnes incarcérées au 1er avril.

Le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint un nouveau record en mars, avec 71.828 personnes incarcérées au 1er avril 2019
Le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint un nouveau record en mars, avec 71.828 personnes incarcérées au 1er avril 2019 © Maxppp - Lionel Vadam

Avec 71.828 détenus pour 61.010 places opérationnelles, le nombre de détenus dans les prisons françaises a franchi un nouveau record le 1er avril. Le précédent record datait du 1er décembre, avec 71.061 prisonniers.

Deux fois plus de détenus que de places dans sept prisons

Selon les statistiques mensuelles de l'administration pénitentiaire, la densité carcérale s'établit à 117,7%, un chiffre sensiblement en hausse par rapport au mois précédent (116,7%). 

Elle est supérieure ou égale à 200% dans sept établissements pénitentiaires et dépasse les 150% dans 44 (sur 188 au total).

Un tiers des détenus n'ont pas encore été jugés

La part des prévenus, c'est-à-dire les détenus qui n'ont pas encore été jugés, concerne toujours près du tiers des personnes incarcérées (29%). La part des femmes (3,8% de la population carcérale totale) et celle des mineurs (1%) restent stables. 

Parmi les 83.887 personnes placées au total sous écrou, 12.059 font l'objet d'un placement sous surveillance électronique ou d'un placement à l'extérieur. Afin de lutter contre une surpopulation chronique, le gouvernement a notamment prévu dans sa réforme de la Justice promulguée le 23 mars la création de 7.000 places de prison d'ici à la fin du quinquennat. Les prochaines statistiques seront publiées fin juillet selon la Direction de l'administration pénitentiaire.

  - Visactu
© Visactu