Faits divers – Justice

Nouveau report pour l'avenir des abattoirs AIM : désarroi et colère des salariés

Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin vendredi 27 mars 2015 à 19:33

Les abattoirs AIM.
Les abattoirs AIM. © MaxPPP

Le désarroi et la colère des salariés des abattoirs AIM de Sainte-Cécile dans le Sud Manche qui n'ont toujours pas obtenu de réponse du tribunal de commerce de Coutances vendredi 28 mars. Il examinait le projet de reprise des abattoirs par le personnel, qui permettrait de garder la moitié des 400 salariés

Les salariés des abattoirs AIM de Sainte-Cécile dans le Sud Manche n'ont toujours pas obtenu de réponse du tribunal de commerce de Coutances. Vendredi il examinait  le projet de reprise des abattoirs par le personnel, qui permettrait de garder la moitié des 400 salariés. C'est l'ultime chance pour éviter la liquidation judiciaire. Mais la décision a été reportée à mardi 31 mars : la proposition est arrivée trop tard estime le tribunalce qui pose un problème juridique auquel s'ajoute un problème financier : il manque toujours les 3 millions de garantie de l'Etat, via un prêt de la BPI, la banque publque d'investissement.

Colère des salariés

Une centaine de salariés avait fait le déplacement à Coutances, des salariés à bout qui n'en peuvent plus d'attendre et qui ont laissé éclater leur colère à l'issue de l'audience. Ils ont bousculé et fait tomber les barrières qui barraient l'accès au tribunal de commerce mais il n'y a pas eu d'echauffourées avec les CRS présents. Il y aurait par contre eu des dégâts au sein des abattoirs dans le bureau du directeur, tôt vendredi matin.

Prochaine audience donc du tribunal de commerce mardi 31 mars à 9h

Partager sur :