Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nouveau scandale alimentaire : le secours populaire de la Vienne écoeuré d'avoir reçu des faux-steaks

-
Par , , France Bleu Poitou

Un scandale alimentaire qui a des répercussions jusque dans le Poitou : dans la Vienne et les Deux-Sèvres, plusieurs associations caritatives ont reçu les faux-steaks hachés vendus par un fournisseur polonais. Les bénévoles et leurs responsables sont écœurés !

des stocks de "viandes" conservées à Poitiers
des stocks de "viandes" conservées à Poitiers © Radio France - Vincent Hulin

Poitiers, France

C'est donc un nouveau scandale alimentaire qui vient d'éclater en France ! Depuis juillet dernier, ce sont 780 tonnes de faux-steaks hachés qui ont été distribués aux plus démunis via les associations caritatives. La Croix rouge, les Restos du cœur, la banque alimentaire ou le Secours pop... toutes ces structures ont été abusées par un fournisseur polonais qui leur vendait des steaks sans muscles à l'intérieur, seulement du gras, et de la peau mixées avec du soja et de l'amidon.  Ce sont les bénévoles qui se sont alarmés face à la texture bizarre de cette viande. L'Etat va saisir la justice. Dans cette affaire, il est question de de tromperie en bande organisée.  

Le Secours populaire de la vienne a gardé les faux steaks comme preuves

Dans laVienne, Nicolas Xuereb est furieux. Le responsable du Secours populaire dans la Vienne n'en revient pas que des personnes malveillantes aient voulu faire de l'argent sur le dos des plus démunis et des associations qui leur vient en aide. Il a gardé les faux steaks dans l'entrepôt de l'association à Poitiers sud comme autant de preuves pour l'enquête. 

Choix de la station

France Bleu