Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nouveau suicide d'une salariée de La Poste en Dordogne

jeudi 8 novembre 2018 à 15:19 Par Antoine Denéchère et Valérie Dejean, France Bleu Périgord et France Bleu

Une salariée de La Poste de Saint-Astier s'est donnée la mort ce mercredi. Cette mère de famille était en arrêt-maladie depuis 2015. Selon nos informations, elle avait dénoncé des "pressions" de la part de son management. Ce suicide intervient après celui d'une factrice de Sarlat le 24 octobre.

Le bureau de Poste de Saint-Astier, ce jeudi 8 novembre 2018
Le bureau de Poste de Saint-Astier, ce jeudi 8 novembre 2018 © Radio France - Valérie Dejean

Sarlat-la-Canéda, France

Un nouveau suicide à La Poste en Dordogne : Pascale, une postière de Saint-Astier s'est donnée la mort ce mercredi au domicile de ses parents ce mercredi. Cette femme de 52 ans, mère de trois enfants, était en arrêt-maladie depuis une tentative de suicide en novembre 2015, et avait été déclarée inapte au travail pour problèmes de santé.

La Poste de nouveau mise en cause

"Elle avait demandé la présence et le soutien d'un délégué syndical FO quelques heures avant son passage à l’acte", explique le syndicat FO Communication de Dordogne. "Elle disait « Ma vie est un enfer », _elle ne pouvait même plus passer devant un distributeur de billet de La Poste_. Pendant trois heures, elle n’a fait qu’accuser La Poste de ce qui l’avait déjà poussé à faire sa première tentative.", explique le délégué FO Stéphane Greffe. "Je me sens comme si j'étais sa lettre de testament, je ne peux pas passer sous silence", explique ce dernier à France Bleu Périgord. 

La Poste se dit "attristée" et présente ses condoléances à la famille

Contactée, la direction régionale de La Poste se dit "très attristée" et "adresse ses sincères condoléances" à la famille de Pascale. Une cellule psychologique est mise en place à Saint-Astier, indique l'entreprise, "avec un médecin et une assistante sociale pour les salariés qui le souhaitent". Sur place à Saint-Astier, les personnels rencontrée par la journaliste de France Bleu Périgord ne souhaitaient pas s'exprimer sur ce suicide d'une de leurs collègues.

Il y a deux semaines, le suicide d'une factrice à Sarlat

Le suicide de Paula, une factrice de 44 ans, a déjà profondément secoué La Poste en Dordogne : elle s'était donnée la mort après avoir dénoncé le management agressif dont elle disait être victime. Ses collègues avaient alors exercé leur droit de retrait jusqu'à obtenir, mardi dernier, la mise à l'écart de trois cadres de la direction locale de l'entreprise.