Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les carburants changent de noms en station : réactions des automobilistes à Bordeaux

vendredi 12 octobre 2018 à 11:07 Par Fanny Ohier, France Bleu Gironde

L'étiquetage des carburants en stations-service va être modifié ce vendredi dans l'ensemble de l'Union Européenne. A Bordeaux, les consommateurs voient surtout des avantages à la mise en application de cette directive européenne.

Keira n'a pas entendu parler du changement des noms des carburants mais elle n'y voit aucun inconvénient.
Keira n'a pas entendu parler du changement des noms des carburants mais elle n'y voit aucun inconvénient. © Radio France - Fanny Ohier

Bordeaux, France

Petite révolution dans les stations-services de l'Union européenne. A partir d'aujourd'hui, elles ont l'obligation d'afficher les nouveaux noms des carburants sur les pompes et sur la tête des pistolets. Les couleurs verte, jaune et bleue restent les mêmes; seuls les noms et la forme du logo font peau neuve. L'essence est désormais désignée par un "E" dans un rond, suivi du chiffre de sa teneur en biocarburant, "E5" pour le sans plomb 95 et 96 par exemple. Au gazole et autres types de diesel revient la lettre "B" encadrée et le losange pour le gaz.  

Loin d'être déstabilisés par la nouvelle, les automobilistes reçoivent bien l'annonce de ce changement de signalétique. 

Reportage : réactions des automobilistes au changement des noms des carburants.

"Si c'est pour harmoniser, pourquoi pas !", commente Christophe. "Après que ce soit E5 ou SP95, ce qui importe c'est surtout le prix pour les gens..." 

Souvent sur les routes hors de France, Sandrine se réjouit du changement d'étiquettes. 

"A l'étranger, quand on arrive dans la station, on se demande [parfois] si c'est le bon carburant qu'on va prendre" — Sandrine

Ce changement est le résultat de la mise en application d'une directive européenne de 2014 qui vise à harmoniser les noms des carburants dans l'ensemble des pays de l'UE. En plus des 28 Etats membres, 7 autres pays seront concernés par la mesure : l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Macédoine, la Serbie, la Suisse et la Turquie. 

Les véhicules neufs commercialisés à partir d’aujourd’hui porteront également les nouvelles indications à côté de la trappe à carburant. Et pour ceux et celles qui craindraient de ne pas s'y retrouver, pas de panique, l'ancienne dénomination apparaîtra toujours en petit au dessus de la nouvelle.