Faits divers – Justice

Nouvel accident de chasse mortel dans les Landes

Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne dimanche 16 mars 2014 à 12:16

Il a eu lieu ce dimanche matin à Arsague, près d'Amou en Chalosse lors d'une battue au sanglier. Un septuagénaire de Tilh est décédé.

L'accident s'est produit vers 9h dans un vaste champ de maïs à Arsague, quartier Bergerotte lors d'une battue au sanglier à laquelle participaient une vingtaine de chasseurs locaux. L'un d'eux, un septuagénaire originaire de Tilh, une commune voisine, a reçu une balle en plein ventre. Un chasseur pompier à Amou lui a prodigué les premiers secours. Le blessé a été évacué par hélicoptère. Il est décédé lors de son transport sur l'hôpital de Dax.

Les gendarmes de la communauté de brigade de Montfort-en-chalosse sont chargés de l'enquête. Ils sont épaulés par la cellule d'investigation criminelle de Mont-de-Marsan et la brigade de recherche de Dax. Il faut reconstituer la scène de chasse pour essayer de déterminer les circonstances précises du drame. Une vingtaine de militaires sont mobilisés ce dimanche sur l'enquête. Ils doivent notamment retrouver les morceaux de cartouche, la balle qui a touché le septuagénaire. Pour cela, ils doivent ratisser une zone de plusieurs centaines de mètres carrés.

A cette heure, aucun chasseur n'a reconnu avoir tiré le coup mortel et rien ne permet d'accréditer l'hypothèse du ricochet d'une balle qui aurait rebondi pour venir toucher la victime. On sait juste qu'avant l'accident, la victime a tué un sanglier. Il y a eu ensuite un tir pour tenter de toucher un second sanglier, et c'est à ce moment que l'accident arrive. Les gendarmes vont donc tenter de déterminer s'il y a eu un mauvais positionnement sur la ligne de tir. Normalement, lors d'une battue, un chasseur a un secteur de tir bien défini et s'il tire en dehors de ce secteur, il met potentiellement quelqu'un en danger. Les gendarmes ont donc commencé à auditionner les chasseurs présents près de l'accident. Ils entendront aussi le directeur de battue. L'enquête s'annonce donc longue avec un gros travail d'audition et de balistique. Le corps de la victime va être scrupuleusement examiné par un médecin légiste. 

C'est le deuxième accident mortel de chasse dans les Landes cette année. Début février, un élu de Gouts est décédé alors qu'il participait à une battue au sanglier sur sa commune. Et à Préchacq-les-bains, un autre chasseur a été blessé à la cuisse à cause d'un retour de plomb.