Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nouvel arbre des fusillés à Égriselles-Venoy : du béton et des cendres

-
Par , France Bleu Auxerre

Le nouveau monument inauguré dimanche matin à Venoy est composé de deux oeuvres réalisées par deux artistes de l'Yonne. Le véritable arbre des fusillés avait été incendié en juillet dernier.

Daniel Dufour, président du Souvenir Français dans l'Yonne, devant le nouveau monument : la stèle, l'arbre sculpté et l'arbre en béton.
Daniel Dufour, président du Souvenir Français dans l'Yonne, devant le nouveau monument : la stèle, l'arbre sculpté et l'arbre en béton. © Radio France - Delphine Martin

Moins d'un an après l'incendie qui avait consterné toute la population, un nouvel arbre des fusillés a été inauguré dimanche à Venoy, sur le site d'Égriselles, pour rendre hommage aux 43 résistants fusillés à cet endroit entre 1942 et 1944.

Du béton pour la paix

Grâce à une souscription à laquelle de nombreuses communes de l'Yonne et de nombreuses associations ont contribué, un nouveau monument a été commandé. "Nous voulions un arbre qui ne puisse pas être détruit", a expliqué Daniel Dufour, président du comité auxerrois du Souvenir français. "Et c'est le projet en béton d'un artiste de Mailly-La-Ville qui a été retenu par la commission", poursuit-il.

L'arbre a été sculpté par Yves Varanguin de Mailly La Ville
L'arbre a été sculpté par Yves Varanguin de Mailly La Ville © Radio France - Delphine Martin

L'arbre en béton est l'oeuvre d'Yves Varanguin. L'artiste de Mailly-la-ville, visiblement ému par la cérémonie de dimanche. Au micro, devant les officiels, il a voulu lancer un message d'espoir. Il veut que sa création serve la mémoire mais aussi la paix : "il faut continuer à se souvenir, mais il faut aussi regarder vers l'avenir et je souhaite que cet arbre soit un symbole de renouveau, de renaissance et de paix entre les gens", explique le sculpteur.

Un travail avec les débris calcinés

Quand à la la sculpture en bois calcinée, elle sera exposée uniquement pendant les cérémonies. Elle a été réalisée par un autre artiste de l'Yonne, Pierre Marty. "Quand du bois brûlé raconte une histoire, ça prend une autre dimension. Tout mon travail a été de raconter cette histoire et de traduire l'émotion que j'ai ressentie en découvrant la pièce", explique ce créateur, qui ambitionne de faire un travail similaire avec la charpente calcinée de la cathédrale Notre Dame de Paris.

Pierre Marty, artiste à Fontenoy, a réalisé un travail avec les restes du tronc calciné
Pierre Marty, artiste à Fontenoy, a réalisé un travail avec les restes du tronc calciné © Radio France - Delphine Martin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess