Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Vincent Lambert

Affaire Vincent Lambert : les experts se désistent

jeudi 14 juin 2018 à 19:23 Par Sylvie Bassal, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Episode inattendu dans le dossier Vincent Lambert, ce patient hospitalisé depuis 2008 au CHU de Reims dans un état végétatif irréversible. Les experts désignés pour une nouvelle expertise ont décidé de se désister.

Audience au tribunal administratif de Châlons-en-Champagne
Audience au tribunal administratif de Châlons-en-Champagne © Radio France - Sophie Constanzer

Reims, France

Des experts qui craquent. Des experts qui préfèrent se désister plutôt que donner leur avis sur l'état de santé de Vincent Lambert, hospitalisé depuis 2008 dans un état végétatif irréversible. 

Dans une lettre adressée au président du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne  et dont nous avons pu prendre connaissance ce jeudi 14 juin, les trois experts qui avaient été désignés " se disent surpris  de constater les interprétations divergentes des textes de loi de la part des parties (...)". Ils estiment "qu'ils n'ont aucun moyen de mettre de l'ordre dans cette procédure d'expertise et d'affirmer une autorité qui mettrait au pas ceux qui manient opprobre et dénigrement ou fausses vérités ". Ils demandent donc au tribunal de prendre acte de leur désistement et "de nommer un collège d'expert dont l'autorité sera non contestable". A situation exceptionnelle, un collège exceptionnel s'impose.

Peu de temps après leur désignation, les trois experts avaient du faire face à une demande de récusation de la part des parents de Vincent Lambert qui estimaient que ces médecins n'étaient pas impartiaux et que la méthode pour l'examiner n'était pas la bonne.