Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pétards du Nouvel An : un homme perd un œil à Lauterbourg, trois blessés graves à Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu

Le service SOS Mains d'Illkirch (Bas-Rhin) a pris en charge vingt blessés liés aux pétards pendant la nuit du Nouvel An. Un chiffre en hausse par rapport aux années précédentes.

Opération de contrôle et saisie de pétards à la station de tramway Port-du-Rhin à Strasbourg, le 30 décembre 2017.
Opération de contrôle et saisie de pétards à la station de tramway Port-du-Rhin à Strasbourg, le 30 décembre 2017. © Radio France - Clément Lacaton

Alsace, France

Les traditionnels pétards de la Saint-Sylvestre ont de nouveau fait des dégâts. À Lauterbourg, peu avant minuit, dimanche 31 décembre, un homme a perdu un œil en manipulant une fusée. Dans l'agglomération de Strasbourg, 31 personnes ont été prises en charge, dont trois gravement blessées aux mains. L'une a eu deux doigts amputés. Le service SOS Mains d'Illkirch a pris en charge 20 blessés, contre 15 l'année dernière et six, il y a deux ans.

"Sur les milliers de pétards explosés dans la nuit, le bilan n'est finalement pas si grave. Mais cette hausse de blessés nous inquiète. La prévention est nécessaire et utile, mais insuffisante. La plupart des patients que nous traitons ont entre 12 et 17 ans. Nous devons réfléchir à d'autres modes de prévention, sans passer par l'interdiction", commente le Dr Philippe Liverneaux, chef du service SOS Mains à Illkirch, au micro de France Bleu Alsace :

Il y a quelques jours, nous nous étions occupés d'un garçon de 12 ans, blessé à la main à cause d'un pétard. Il est revenu la nuit de la Saint-Sylvestre... pour une blessure par pétard sur l'autre main. C'est terrible de voir un patient recommencer la même bêtise trois jours après.

À Colmar, cinq blessés liés aux pétards sont à déplorer. Un adolescent a eu une main abîmée. Les urgences ont tourné à plein régime, au rythme de 16 patients par heure après minuit, contre cinq à six en période normale. À Mulhouse, SOS Mains a traité trois brûlures aux mains sans gravité. 

Choix de la station

France Bleu