Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Nouvelle agression de pompiers à Strasbourg : "Mon engagement est mis en doute"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les pompiers du Bas-Rhin dénoncent une nouvelle intimidation d'une équipe de secours intervenue dans le quartier du Neuhof dans la nuit de jeudi à vendredi 31 janvier 2020. Le chef d'agrès de l'équipe agressée raconte.

Marche contre les violences faites aux pompiers, le 17 janvier 2020 à Strasbourg
Marche contre les violences faites aux pompiers, le 17 janvier 2020 à Strasbourg © Radio France - Solène de Larquier

Neuhof, Strasbourg, France

C'est un énième cas d'intimidation à Strasbourg. Vers minuit dans la nuit de jeudi à vendredi 31 janvier 2020, une équipe de trois pompiers intervient pour une fuite d'eau généralisée dans un immeuble rue de Hautefort. "Nous montons au septième étage et identifions l'origine de cette fuite du réseau collectif. Nous cherchons la vanne d'arrêt qui est emmurée" raconte Sullivan Mootoveeren. Il préside le syndicat autonome des pompiers 67 et était à la tête de l'équipe. 

Trouver la vanne leur prend du temps, trop de temps selon deux habitants qui s'énervent très vite : "On se fait prendre à partie par deux personnes qui nous disent qu'on ne fait rien. Ils défoncent des portes." La tension monte. "On est très vite dépassés : plusieurs dizaines de personnes s'agglutinent et tentent de nous provoquer pour qu'on réponde. J'avais peur de sortir de mes gonds et j'avais peur que mon équipe soit molesté par ces individus." 

Deux agressions en un mois et demi pour un équipier

Sullivan Mootoveeren dénonce un état d'esprit inadmissible, d'autant que l'un des membres de son équipage revenait de quatre semaines d'arrêts suite à une précédente aggression : "Il était très choqué, c'est la deuxième agression qui subit en un mois et debut, il revient et deux gardes après ça recommence, vous imaginez dans quel état il peut être.

Le président du syndicat autonome des pompiers professionnels dont l'état d'esprit n'est guère meilleure : "On vient aider, on essaie de trouver des solutions et derrière ils se vengent de cette façon, je ne comprends pas, mon engagement est mis en doute" confie-t-il. L'équipage ainsi que la direction du SDIS 67 vont porter plainte ce dimanche.

Mi-janvier, 800 pompiers alsaciens ont défilé à Strasbourg pour dénoncer la hausse des agressions : elles ont triplé en dix ans. Le préfet du Bas-Rhin leur a promis une concertation au printemps.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu