Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Nouvelle-Aquitaine/Occitanie : un réseau de receleurs démantelé à Pau

Depuis ce mardi, la gendarmerie a interpellé 10 membres présumés d'une bande de receleurs tchétchènes, belges et français qui auraient sévi sur les deux régions. Les enquêteurs ont aussi découvert un butin qui dépasse les 300000€

Les cambrioleurs ont été déférés au palais de justice de Pau
Les cambrioleurs ont été déférés au palais de justice de Pau © Radio France - Daniel Corsand

Pau, France

Depuis ce mardi, plus d'une centaines de gendarmes ont interpellé 10 hommes dans le Sud-Ouest, l'Ile-de-France et la Belgique. Ils sont soupçonnés d'appartenir à une bande organisée, spécialisé dans "la refourgue". Sur ces dix hommes français, tchétchènes et belges, cinq ont été incarcérés à l'issue des gardes à vue. Lors des différentes perquisitions, les enquêteurs ont découvert un énorme butin.

Bijoux, voiture, lingot et argent liquide

Cette enquête a démarré à Pau pour des faits de cambriolage commis en Béarn. Les gendarmes ont ensuite dessiner les contours d'une organisation itinérante. Ils estiment que depuis avril 2018, plus de 330000€ de bijoux ont été écoulés entre la France et la Belgique. Lors des perquisitions réalisées, les militaires ont mis la main sur un lingot d'argent d'une valeur de 7500€, 15 pièces en or, une Mini Cooper (7400€), plus de 300 bijoux et 14360€ en liquide. Les différents comptes bancaires des mis en cause cumulent plus de 26000€. Ce coup de filet est en fait l'acte deux de l'enquête. En mai 2018, cinq albanais, soupçonnés d'avoir commis 80 cambriolages en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie, avaient été interpellés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu