Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nouvelle garde à vue pour l'homme d'affaires orléanais Claude Fousse

mardi 2 octobre 2018 à 18:10 Par Christophe Dupuy, France Bleu Orléans

L’homme d’affaire orléanais Claude Fousse a une nouvelle fois été placé en garde à vue. Le patron de l'ex-Groupe Fousse construction de maisons neuves est de nouveau dans le collimateur de la justice.

L'homme d'affaires orléanais Claude Fousse de nouveau placé en garde à vue
L'homme d'affaires orléanais Claude Fousse de nouveau placé en garde à vue © Radio France - Christophe Dupuy

Orléans, France

Après avoir été placé en garde à vue en mai dernier dans l’affaire des fausses factures de l’USO Foot, c’est cette fois dans le cadre d’une enquête préliminaire menée par le parquet d’Orléans sur les activités de constructions de maisons individuelles de l'ex-Groupe Fousse que lui et son fils Jérôme ont été entendus. En janvier l’année dernière à l'issu d'un procès qui s'était tenu en septembre 2016, le tribunal correctionnel d’Orléans a prononcé des peines d’amendes à l’encontre de sociétés de constructions de maisons individuelles du Groupe Fousse. 27 000 euros d’amendes ont été infligées à CTVL et Demeures Terre et Tradition en tant que personne morale. Deux sociétés dirigées par Claude Fousse et son fils Jérôme, deux sociétés aujourd’hui liquidées. La justice a condamné des pratiques commerciales illégales, des acomptes ou des levées de fonds étaient perçus avant la fin de certaines tranches de travaux, ce qui est illégal.

La justice poursuit ses investigations

Quelques victimes dont les maisons sont aujourd’hui encore inachevées étaient présentes à ce procès. Non content de cette décision, estimant les peines insuffisantes, le parquet d’Orléans a fait appel, un nouveau procès doit avoir lieu dans les mois prochains. Malgré cela la justice semble vouloir aller encore plus loin. Devant l’ampleur des victimes, des centaines partout en France, une enquête a été confiée à la Brigade de Recherche de la gendarmerie du Loiret et à la brigade territoriale de Beaugency, lieu où réside Claude Fousse. C’est dans ce cadre que Claude Fousse et son fils Jérôme ont été placés lundi en garde à vue. Les deux hommes sont ressortis libres mais le parquet poursuit ses investigations