Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nouvelle journée justice morte: "A Thionville, on a une juridiction humaine"

jeudi 15 février 2018 à 8:29 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord

Nouvelle journée morte dans les tribunaux de Moselle ce jeudi. Les magistrats et les avocats vont manifester à Metz, Thionville et Sarreguemines, contre le projet de réforme de la carte judiciaire, qui pourrait supprimer les tribunaux de Thionville, Sarreguemines et la cour d'appel de Metz.

Avocats et magistrats mobilisés lundi 12 février devant le Palais de justice de Metz
Avocats et magistrats mobilisés lundi 12 février devant le Palais de justice de Metz © Radio France - Cécile Soulé

Thionville, France

Nouvelle journée morte dans les tribunaux de Moselle ce jeudi. Les magistrats et les avocats vont manifester à Metz, Thionville et Sarreguemines, contre le projet de réforme de la carte judiciaire. Les magistrats se sont déjà mobilisés lundi à Metz pour la 1er fois aux côtés des avocats, ils le seront encore aujourd'hui à Metz et Thionville. "Nous avons attendu d'en savoir un peu plus sur ce projet de réforme et nous nous mobilisions aussi car nous avons le même combat que les avicats, cette réforme nous inquiète, elle va éloigner davantage le justiciable des tribunaux", explique Anne Fabert, représentante du syndicat de magistrats USM à Metz. 

Anne Fabert, du syndicat de magistrats USM à Metz

Marc Monossohn, bâtonnier de Thionville était ce jeudi matin l'invité de France Bleu Lorraine. Pour lui "le gouvernement ne consacre pas assez d'argent à sa justice, sachant que pour 100.000 habitants en France, on a 1 seul juge contre 2 en Allemagne". 

Marc Monossohn, bâtonnier de Thionville, invité de France Bleu Lorraine

Dans le cadre de ce projet de réforme du gouvernement, avocats et magistrats craignent la suppression de la justice des tribunaux de grande instance de Thionville et Sarreguemines et de la cour d'appel de Metz, ce qui obligerait les justiciables à faire plus de kilomètres. "Notre juridiction recouvre un périmètre très large de 260.000 habitants. Certes Thionville n'est qu'à 30 min de Letz mais nous recevons des justiciables de bien plus loin que Thionville", affirme Me Monossohn, qui ajoute: "A Thionville, nous avons une juridiction humaine".