Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nouvelle manifestation à Ajaccio émaillée de slogans racistes

dimanche 27 décembre 2015 à 5:22 Par Nathalie Delpeyrat, France Bleu

Le préfet de Corse prend un arrêté pour interdire les manifestations dans le quartier des jardins de l’Empereur à Ajaccio. L’arrêté sera publié ce dimanche. Same, 3 à 400 personnes ont de nouveau manifesté dans ce quartier, certaines avec des slogans racistes.

Nouvelle manifestation à Ajaccio émaillée de slogans racistes
Nouvelle manifestation à Ajaccio émaillée de slogans racistes

Ajaccio, France

Après deux jours de manifestations et dérapages racistes notamment dans le quartier populaire des Jardins de l'Empereur à Ajaccio, le préfet de Corse Christophe Mirmand va  prendre "un arrêté d'interdiction de manifester dans ce quartier" publié ce dimanche.

"J'ai reçu une délégation pour leur demander de cesser ces mouvements et cette démonstration qui donne un image désastreuse de la Corse", a déclaré M. Mirmand au cours d'un point presse à l'issue d'une rencontre avec des manifestants. De leur côté, les membres de la délégation se sont dit satisfaits des engagements du représentant de l'Etat, qui a déclaré que "des policiers seraient présents dans tous les quartiers", ont-ils dit. "Nous on a fait ce que l'on avait à faire dans les quartiers. Maintenant on a donné le bébé au préfet", a ainsi déclaré Antoine, l'un des représentants des manifestants. Vendredi et samedi, des manifestants ont défilé dans le quartier des Jardins de l'Empereur, scandant "On est chez nous", "Arabes dehors", après l'agression dans ce quartier de deux pompiers et un policier durant la nuit de Noël.


Quelques nouvelles dégradations

Un dispositif conséquent de gendarmes mobiles et CRS veillait samedi à empêcher tout débordement dans cette partie de la ville où les manifestants sont arrivés en milieu d'après-midi, avant de se diriger vers les quartiers voisins de Saint-Jean et Sainte-Lucie.. Les portes vitrées de trois halls d'entrée du quartier de l'Empereur ont été brisées à coups de pierre par un manifestant. Aucune violence à Sainte-Lucie, où un fumigène a simplement été lancé. Vers 18H00, le cortège de manifestants s'est dispersé.  

Vendredi, dans les Jardins de l'Empereur, une salle de prière musulmane a été saccagée en marge d'une première manifestation.Ces actes ont été unanimement condamnés: le Premier ministre Manuel Valls qui a dénoncé une "agression intolérable de pompiers" et une "profanation inacceptable d'un lieu de prière musulman", tandis que Bernard Cazeneuve (Intérieur) évoquait "(des) exactions intolérables, aux relents de racisme et de xénophobie, (qui) ne sauraient rester impunies" et que la garde des Sceaux, Christiane Taubira, twittait "la lumière sera faite, les auteurs en répondront".