Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nouvelle manifestation ce mardi soir contre le concert de Bertrand Cantat à Nantes

mardi 5 juin 2018 à 12:27 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

Après un premier rassemblement ce lundi soir devant Stéréolux, à Nantes, des militantes féministes ont prévu d'y revenir ce mardi soir. Elles ne veulent plus voir sur scène le chanteur condamné pour le meurtre de Marie Trintignant en 2003.

Une douzaine de militantes féministes ont manifesté devant Stéréolux ce lundi soir
Une douzaine de militantes féministes ont manifesté devant Stéréolux ce lundi soir © Radio France - Félix Gabory

Nantes, France

Elles étaient une douzaine, ce lundi soir à Nantes, pour manifester devant Stéréolux où Bertrand Cantat donnait un premier concert. Un second est prévu ce mardi soir et ces militantes féministes ont prévu de revenir. Elles ne veulent plus voir sur scène l'ex-chanteur de Noir Désir, condamné pour le meurtre de sa compagne, Marie Trintignant, en 2003.

Le fait qu'il soit applaudi alors qu'il a tué un être humain, pour moi, ce n'est pas possible

Ce lundi soir, elles ont déployé des banderoles et crié des slogans hostiles à Bertrand Cantat devant la salle protégée par les forces de l'ordre. "Le fait qu'il y ait un homme qui remonte sur scène, qui soit applaudi par des personnes, alors qu'il a tué un être humain, pour moi, ce n'est pas possible", explique Claire Guillotel, une de ces militantes. "C'est une question de morale ce qui se passe aujourd'hui. Pour moi, c'est totalement anormal. On ne dissocie par l'homme de ce qu'il est, de ce qu'il fait et de son travail et de sa vie en général"

On vient le voir en tant que chanteur. Ça ne veut pas dire qu'on cautionne ce qu'il a fait

Un avis que ne partagent pas du tout les spectateurs venus voir Bertrand Cantat ce lundi soir : "ce qu'il a fait, c'est une chose, mais là, on vient le voir en tant que chanteur. On vient le voir pour ce qu'il fait au niveau musical. Ça ne veut pas dire qu'on approuve ce qu'il a fait", explique cette jeune femme. "Il ne cautionne pas ça non plus dans sa musique", poursuit un autre spectateur. "Il ne fait pas l'apologie de la violence envers les femmes. Il ne faut pas confondre vie artistique et vie privée". Une dernière spectatrice conclut : "à ce moment-là, c'est la même chose avec un menuisier qui a été incarcéré, on va se demander s'il a le droit de reprendre son activité une fois sorti de prison ? Non. Avec Cantat, c'est pareil".

Déprogrammé du festival Les Escales de Saint-Nazaire au mois de janvier

Depuis le début de l'année, chaque apparition du chanteur provoque de vives critiques. Il a renoncé à sa tournée d'été des festivals après avoir notamment été déprogrammé des Escales à Saint-Nazaire.