Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nouvelle mise en examen pour Daniel Malgouyres, le propriétaire du jardin Saint-Adrien

mardi 17 juillet 2018 à 17:53 Par Guillaume Roulland, France Bleu Hérault

Daniel Malgouyres, le propriétaire du jardin Saint-Adrien vient d'écoper d'une 3e mise en examen dans l'affaire du cambriolage qui a mal tourné en octobre 2017 à Servian (Hérault). Il est aussi et désormais poursuivi pour tentative de meurtre à l'encontre du deuxième cambrioleur.

Daniel et Françoise Malgouyres, du temps ou le jardin St Adrien avait été élu "jardin préféré des français".
Daniel et Françoise Malgouyres, du temps ou le jardin St Adrien avait été élu "jardin préféré des français". - Maxppp

Servian, France

Déjà mis en examen pour le meurtre d'un des deux cambrioleurs mais aussi pour association de malfaiteurs dans le cadre du home-jacking du 5 octobre 2017 à Servian, Daniel Malgouyres, le propriétaire du jardin Saint-Adrien, vient cette fois d'être mis en examen pour tentative de meurtre à l'encontre du deuxième cambrioleur, Richard Bruno, qui était parvenu à s'enfuir le soir du cambriolage.

La justice soupçonne en effet Daniel Malgouyres d'avoir tiré un second coup de fusil sur Richard Bruno, alors que celui-ci était en train de prendre la fuite. Ce qui ne plaide évidemment pas en faveur de la légitime défense.

"Un aveu de faiblesse de l'accusation !"

De nouvelles charges que rejette fermement l'avocat du propriétaire du jardin Saint-Adrien : "Cette mise en examen est un aveu de faiblesse de l'accusation qui, voyant dépérir la théorie selon laquelle il serait complice de son propre home-jacking, tente de consolider son accusation en renforçant la théorie selon laquelle il n'aurait pas agit en légitime défense" affirme Maître Jean-Marc Darrigade, l'avocat de Daniel Malgouyres.

"On le met en examen pour un coup de feu que personne n'a entendu, ni son épouse, ni sa voisine, ni le deuxième cambrioleur qui, à trois reprises, lors de ses gardes à vue, a déclaré que mon client aurait pu le tuer, mais qu'il ne l'a pas fait."

Jean-Marc Darrigade a par ailleurs déposé ce mardi une nouvelle demande de remise en liberté pour son client. La justice se prononcera sur cette troisième demande le 25 juillet.