Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nouvelle nuit de tensions dans l'agglomération de Vienne

vendredi 24 novembre 2017 à 9:32 - Mis à jour le vendredi 24 novembre 2017 à 11:54 Par Lionel Cariou, Nicolas Crozel et Laurent Gallien, France Bleu Isère

C'est la troisième nuit consécutive d'incidents. Le bureau de la maire de Pont-Evêque, notamment a été incendié. Des événements qui interviennent après la mort mardi à Vienne d'un jeune de 19 ans happé par un train.

Des vandales s'en sont pris à la mairie de Pont-Évêque
Des vandales s'en sont pris à la mairie de Pont-Évêque © Radio France - Laurent Gallien

Vienne, France

Visiblement l'intervention du vice-procureur de Vienne ce jeudi n'a pas suffit à calmer les esprits. Ce jeudi, il a tenu une conférence de presse après la mort, deux jours plus tôt, d'un jeune de 19 ans, happé par un train à Vienne. Ce jeune avait peu de temps auparavant fui un contrôle de la police municipale. Les enquêteurs, à ce stade, ont écarté toute responsabilité des policiers municipaux. Ceux-ci avaient cessé de poursuivre le jeune homme au moment du drame selon le vice-procureur.

Nuits agitées

Mais ce jeudi soir, la tension n'est pas retombée pour autant. Après deux nuits agitées, de nouveaux incidents ont éclaté dans plusieurs quartiers de Vienne et de son agglomération. Ainsi à 23 heures, un feu a été allumé dans le bureau de la maire de Pont-Évêque. Un peu plus tard, c'est le local chaufferie du bâtiment qui a été fracturé : il donne accès à l’éclairage public autour de la mairie et celui-ci a donc été coupé par les intrus qui ont réussi à pénétrer à l'intérieur. "4 ou 5 personnes", selon la maire de Pont-Évêque, Martine Faita, qui se fie aux images des caméras de vidéosurveillance qui bordent sa mairie. Elle ne souhaite pas dramatiser. "Les dégâts sont minces, ça c'est arrangé très très vite, il faut aussi un peu relativiser les choses". La mairie de Pont-Évêque va "parler aux familles, pour rappeler un peu la citoyenneté, explique Martine Faita, on va passer dans les quartiers, on va tenir un discours dans les quartiers mais voilà... après c'est un phénomène de petit groupe".

Tags menaçants

À Vienne, la soirée avait commencé vers 18h30 par l'incendie d'une haie en face du stade de Malisol. Ensuite plusieurs feux de poubelles et de containeurs ont été signalés à Vienne, ainsi que deux incendies de voitures. Trois patrouilles des forces de l'ordre ont, par ailleurs, été visées par des jets de projectiles. Il n'y a pas eu de blessés.

Enfin, vers trois heures du matin ce vendredi, les policiers ont découvert plusieurs tags dans la rue Ernest-Bizot : des inscriptions en mémoire du jeune qui a perdu la vie mardi, mais aussi des messages menaçant la police municipale.
Tout en appelant au calme Florence Gouache, Sous-Préfet de Vienne, demande aux familles de "retenir leurs jeunes à la maison dans les nuits qui viennent pour éviter les effets de groupes" et promet par ailleurs la plus grande fermeté contre les auteurs d'exactions "que rien ne justifie".

Les incendiaires se sont introduits dans la mairie de Pont-Évêque en brisant une vitre - Radio France
Les incendiaires se sont introduits dans la mairie de Pont-Évêque en brisant une vitre © Radio France - Laurent Gallien