Faits divers – Justice

Nouvelle opération de déminage au Havre : tout un quartier évacué dimanche

Par Bénédicte Courret, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) jeudi 31 juillet 2014 à 17:00

Déminage au Havre le 3 août : le périmètre de sécurité.
Déminage au Havre le 3 août : le périmètre de sécurité. © Préfecture de Seine-Maritime

Une nouvelle opération de déminage d'une bombe va se dérouler ce dimanche au Havre. Tout le quartier du Grand Hameau doit être évacué, dont une maison de retraite, une clinique privée et un établissement accueillant des personnes handicapées.

Ce dimanche 3 août, personne ne devra se trouver dans le périmètre de sécurité du quartier du Grand Hameau au Havre après 8h30. En cause : une bombe britannique découverte rue Irène Joliot Curie. L'engin pèse 500 livres (environ 227 kg) et son désamorçage exige la plus grande prudence. Dans un rayon de 400 mètres autour de la bombe, tout le monde sera évacué le temps que les démineurs opèrent.

Une maison de retraite, une clinique privée et un établissement pour personnes handicapées se trouvent dans ce périmètre. Ils seront évacués, tout comme toutes les habitations du secteur.Un bus est affrété pour ceux qui n'ont pas de moyen de transport (voir les horaires des arrêts sur le site internet de la ville du Havre).

Numéro vert pour les personnes malades : 0800 35 10 11

Un dispositif d'accueil est  prévu dès 7h30 au gymnase Claude Bernard, 65 rue Hannès Montlairy. Le déjeuner sera assuré par la municipalité du Havre, et distribué au gymnase. Un numéro vert est à la disposition des personnes malades, alitées ou à mobilité réduite pour organiser leur prise en charge dans les meilleures conditions (0800 35 10 11). La mairie rappelle aux personnes sous traitement de ne pas oublier leurs médicaments.

Suivez l'avancée des opérations en écoutant France Bleu Haute-Normandie. En principe, tout le monde devrait pouvoir rentrer chez soi dans l'après-midi du dimanche.

Ce mardi, une autre opération de déminage s'est déroulée sans encombre au Havre. Il s'agissait de désamorcer une bombe découverte aux environs de Sainte-Adresse. 7.700 personnes ont été confinées chez elles le temps de l'opération.